Détecter la maladie d’Alzheimer 20 ans avant qu’elle ne se déclare est désormais possible


Illustration. (Pdpic)

Il s’agit d’une grande avancée médicale concernant cette maladie.

Des chercheurs américains ont réussi à mettre au point un test sanguin permettant de détecter la maladie d’Alzheimer jusqu’à 20 ans avant qu’elle ne se déclare. Leur étude a été publiée jeudi dans la revue spécialisée Neurology.

Un taux de précision de 94%

Ce test permet d’identifier les changements dans le cerveau qui annoncent la maladie d’Alzheimer, avec une précision de 94%, selon des scientifiques de la faculté de médecine de l’Université de Washington à St Louis (Missouri, États-Unis).

Il permet de déterminer le taux de présence de la protéine bêta-amyloïde dans le sang. Il s’agit d’un indicateur clé de la maladie d’Alzheimer. Combiné à deux autres facteurs – l’âge et la présence du variant génétique APOE4, le résultat de ce test s’avèrerait très fiable.

Une révolution dans le dépistage de la maladie

Quant à présent, les tests de dépistage se font sur des patients sélectionnés, qui sont soumis à des essais cliniques avec scanners cérébraux. Une méthode longue et coûteuse, selon l’auteur principal de l’étude, le professeur de neurologie Randall Bateman.


« Avec un test sanguin, nous pourrions potentiellement dépister des milliers de personnes chaque mois. Cela signifie que nous pouvons enrôler plus efficacement les participants aux essais cliniques, ce qui nous aidera à trouver les traitements plus rapidement et pourrait avoir un impact énorme sur le coût de la maladie ainsi que sur la souffrance humaine qui va avec », affirme le scientifique.

Toutefois, tant qu’aucun traitement ne permettra de stopper la progression d’Alzheimer, ces tests ne seront pas pleinement exploités, relate The Guardian.