«Fuck la police» : un enseignant tague une voiture de police à Montpellier


La voiture de police a été taguée alors que les fonctionnaires étaient sur une intervention. (photo police nationale 34)

Il a été surpris en train de taguer une voiture sérigraphiée de police à Montpellier (Hérault), dans la nuit de jeudi à vendredi. Cet enseignant de 43 ans a été condamné à trois mois de prison avec sursis.

Les sapeurs-pompiers et les policiers sont intervenus vers 05h30 pour un incendie dans un immeuble situé dans la rue de la Cavalerie, à Montpellier. Durant l’intervention, ils ont surpris un individu qui était en train d’écrire sur une voiture sérigraphiée de police, avec un feutre indélébile raconte le Métropolitain. L’homme qui avait également marqué « Who » sur le camion des pompiers, a été interpellé.

« Fuck la police », « fils de pute » a notamment écrit cet homme qui était ivre. Il avait 1,22 grammes d’alcool par litre de sang et a été placé en garde à vue différée.

Prison avec sursis et stage de citoyenneté

Le mis en cause âgé de 43 ans est un enseignant montpelliérain. Il n’a pas vraiment expliqué son geste, affirmant toutefois ne pas être « enseignant la nuit ». Le quadragénaire a été jugé dans le cadre d’une comparution immédiate ce vendredi et a écopé d’une peine de trois mois de prison avec sursis. Il devra également suivre un stage de citoyenneté.