Gilets jaunes : Éric Drouet condamné à 2000 euros d’amende pour des manifestations non déclarées


Eric Drouet. (photo Facebook)

La figure des Gilets jaunes Éric Drouet a été condamné à 2000 euros d’amende ce vendredi matin pour deux manifestations non déclarées à Paris. L’homme a annoncé qu’il allait faire appel de cette décision.


Éric Drouet, chauffeur routier de profession, avait été jugé devant le tribunal correctionnel de Paris le 15 février pour l’organisation de deux manifestations à Paris sans déclaration préalable, les samedis 22 décembre et mercredi 2 janvier.

Le tribunal l’a condamné ce vendredi à 2000 euros d’amende dont 500 euros avec sursis.

Lors de son délibéré, le procureur avait requis une peine d’un mois de prison avec sursis et 500 euros d’amende. A noter que ce délit est passible de six mois de prison ferme et 7500 euros d’amende.

« Je suis juste un relai »

Éric Drouet, 34 ans, s’était défendu durant le jugement en expliquant qu’il était « juste un relai » au sein du mouvement des Gilets jaunes. « Je n’ai aucun rôle d’organisateur ou de leader dans ce mouvement » avait-il affirmé.

Le 22 décembre, M. Drouet avait déclaré une manifestation à Versailles mais s’était finalement rendu à Paris où il avait été interpellé. Puis, le 2 janvier, il avait été interpellé à proximité des Champs-Élysées, rue Royale, après des messages postés sur Facebook. Il avait expliqué vouloir se rendre au restaurant avec des amis.

De nouveau jugé le 5 juin

Eric Drouet sera jugé de nouveau le 5 juin prochain pour port d’arme prohibé, en l’espèce, un bâton. Des faits reprochés qui datent du 22 décembre lors d’une manifestation.

Le chauffeur routier a par ailleurs été verbalisé à hauteur de 135 euros ce samedi 23 mars lors de l’acte 19, alors qu’il se trouvait à Châtelet-les-Halles dans un périmètre interdit aux manifestations ce jour là.