Guet-apens à Bordeaux : pompiers et policiers essuient des tirs de mortiers d’artifice

Un incendie a été signalé dans un immeuble place Ginette-Neveu, il n'en était rien. (Google view)

Les sapeurs-pompiers et les policiers ont été visés par des tirs de mortiers d’artifice dans le nord de Bordeaux (Gironde) ce lundi soir. Une dizaine d’individus leur ont tendu un guet-apens.

Tout a commencé pour un appel d’urgence peu avant 20 heures. Un homme a composé le « 17 » pour signaler un incendie en cours dans un immeuble situé au-dessus de la bibliothèque située place Ginette-Neveu, au niveau de l’avenue de Laroque.

A leur arrivée, les sapeurs-pompiers et les policiers ont constaté qu’il n’y avait en fait aucun incendie. Alors qu’ils étaient sur le point de repartir, une dizaine d’individus ont surgi et ont tiré de nombreux mortiers d’artifice dans leur direction. Une vingtaine d’après une source policière.

LBD et grenades lacrymogènes

Les forces de l’ordre ont utilisé leur lanceur de balle de défense (LBD) à deux reprises ainsi que huit grenades lacrymogènes pour disperser les agresseurs, qui ont finalement pris la fuite. Il n’y a pas de blessé ni de dégâts à déplorer. Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de sûreté urbaine (BSU).

A Villenave-d’Ornon, en banlieue de Bordeaux dans la nuit du 13 au 14 décembre dernier, les sapeurs-pompiers et les policiers ont également été la cible de tirs de mortiers d’artifice, alors qu’ils intervenaient pour un feu de poubelle. Un pompier a été touché à une jambe et blessé. Un jour d’incapacité totale de travail (ITT) lui a été attribué.