Hautes-Alpes : L’ancienne commandante des renseignements territoriaux tuée


Illustration. (Photo PQR/L'Est Républicain/Maxppp)

Une enquête pour homicide volontaire a été ouverte. La victime avait pris sa retraite en juillet 2020.

Macabre découverte ce mardi après-midi à Montgardin, près de Gap (Hautes-Alpes). L’ancienne commandante des renseignements territoriaux (RT) des Hautes-Alpes, Martine Bertrand, a été retrouvée sans vie à son domicile rapporte Le Dauphiné.

La défunte, qui était âgée de 57 ans, avait un sac poubelle sur la tête ainsi qu’une laisse de chien et un câble électrique autour du cou. Son corps se trouvait allongé entre les volets et une porte vitrée.

Le procureur de la République de Gap, Florent Crouhy, a indiqué qu’une enquête pour disparition inquiétante avait initialement été ouverte ce lundi. Elle a depuis été requalifiée en « homicide volontaire ». Le magistrat a précisé que l’intervention d’un tiers ne faisait aucun doute.

Son fils était en garde à vue à la gendarmerie

Le fils de la fonctionnaire à la retraite depuis le mois de juillet dernier, avait été placé en garde à vue lundi dans une affaire de stupéfiants. Les gendarmes en charge de cette enquête ont alors tenté de joindre sa mère, en vain. Son corps a été découvert mardi après plusieurs heures de recherches dans la maison.


Des constatations sur place ont été réalisées par un technicien en identification criminelle. L’enquête a été confiée à la section de recherches de Marseille, la brigade de recherches de Gap et la communauté de brigades de Chorges. Une autopsie va être pratiquée.