Ille-et-Vilaine : Deux voitures de gendarmerie accidentées à cause d’un sanglier, 6 militaires blessés


Illustration. (photo pixabay)

Deux véhicules de gendarmerie qui se suivaient ont eu un accident de la circulation en raison de la traversée soudaine de la chaussée par un animal sauvage, mardi soir en Ille-et-Vilaine.

Des équipages du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) se rendaient en toute hâte pour une intervention sensible à Torcé, près de Rennes, ce mardi vers 23h30. Un homme était vraisemblablement menacé par un individu muni d’un couteau.

Alors que les deux véhicules se suivaient sur une route étroite, à hauteur du lieu-dit Le Mainbier, un sanglier aurait surgi à la sortie d’un virage pour traverser la chaussée, relate Ouest-France.

Le conducteur de la première voiture de gendarmerie a effectué une manœuvre d’urgence pour l’éviter et a perdu le contrôle de son véhicule. Les militaires se sont retrouvés dans le fossé. Le chauffeur de la seconde voiture, qui le suivait, a donné un coup de volant et a également perdu la maîtrise du véhicule qui a fait plusieurs tonneaux sur le bas-côté.

Six gendarmes hospitalisés

L’accident a été violent. Les secours ont été alertés. Les militaires se plaignaient de douleurs aux bras notamment mais ils s’en sortent bien, de l’aveu d’un officier de permanence qui s’est confié au quotidien régional.


Les six gendarmes ont été pris en charge par les secours et hospitalisés. Cinq d’entre eux ont été conduits à l’hôpital de Vitré. Le sixième, plus sérieusement touché, a été transporté au centre hospitalier de Cesson-Sévigné.

40 jours d’ITT pour l’un d’entre eux

Quatre militaires ont pu quitter l’hôpital et se sont vu délivrer des Incapacités totales de travail (ITT) de 5 à 21 jours. Un autre a pu rentrer chez lui ce mercredi. Il a subi une fracture d’une cervicale qui lui ont valu 40 jours d’ITT, précise La Voix du Gendarme. Le sixième est toujours hospitalisé.

L’intervention des pompiers a duré environ deux heures, durant lesquelles la circulation a été interrompue sur ce tronçon. Une vingtaine de secouristes ont été mobilisés de tout le secteur. Le lendemain à la mi-journée, quatre des six gendarmes impliqués se trouvaient toujours à l’hôpital.