La France annonce avoir tué Djamel Okacha, l’un des principaux chefs djihadistes au Sahel.


Djamel Okacha a été tué ce jeudi annonce Paris.

La ministre des Armées Florence Parly a annoncé ce vendredi en début d’après-midi que la France avait tué l’algérien Djamel Okacha, également connu sous le nom de Yahya Abou el-Hamman.


Les militaires français ont tué Djamel Okacha ce jeudi 21 février au Mali. L’homme était le chef de « l’émirat du Sahara » d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).

« Il était le chef d’un des principaux groupes armés terroristes sévissant au Sahel, le concepteur et le financier de nombreuses attaques contre les valeurs et intérêts communs que nous partageons et défendons avec les pays du G5 Sahel: le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad » précise le communiqué de la ministre.

« Cette action spectaculaire concrétise des années de recherche », ajoute la ministre en saluant « l’action des forces françaises » contre « le chef d’un des principaux groupes armés terroristes sévissant au Sahel, concepteur et financier de nombreuses attaques contre les valeurs et intérêts communs que nous partageons et défendons avec les pays du G5 Sahel ».

Une annonce qui intervient au moment où le Premier ministre Édouard Philippe se rend au Mali, accompagné de Florence Parly et du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

La France a déployé 4500 hommes au Sahel dans le cadre de l’opération Barkhane, depuis 2014. Une opération qui consiste à lutter contre les groupes djihadistes dans la région et au Sahara.