Le ministre de l’Intérieur appelle à une «vigilance accrue» après la mort d’al-Baghdadi


Christophe Castaner le 19 avril 2019. (photo Frederic Legrand/COMEO/Shutterstock)

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a adressé un télégramme aux préfets de police ainsi qu’aux préfets de zone de défense et de sécurité, de région et de département ce dimanche, après l’annonce du décès du leader du groupe État islamique (EI) Abou Bakr al-Baghdadi.

Christophe Castaner met en garde sur le risque « d’actes de vengeance » et appelle à une « vigilance accrue ».

« Dans les heures à venir, la possible intensification de la propagande djihadiste consécutive à ce décès, appelant éventuellement à des actes de vengeance, doit vous conduire à la plus extrême vigilance, notamment à l’occasion des évènements publics qui pourraient être programmés dans votre département dans les jours à venir », peut-on lire dans cette note.

« Faire preuve d’une attention particulière à l’égard de toutes les informations »

Le ministre de l’Intérieur demande également à « rappeler à l’ensemble des services de police et de gendarmerie (…) la nécessité de faire preuve d’une attention particulière à l’égard de toutes les informations qui pourraient leur parvenir de nature à justifier un signalement immédiat aux services spécialisés ».

Christophe Castaner demande aux autorités de « renouveler aux forces de l’ordre les consignes de vigilance qu’il convient d’observer pour leur propre protection, dans l’exercice de leur mission mais également en dehors du service. »


« Notre raid de nuit a été un succès »

Le président des États-Unis Donald Trump a annoncé la mort d’Abou Bakr al-Baghdadi ce dimanche peu après 14 heures, dans une allocution télévisée. « Notre raid de nuit dans le nord-ouest de la Syrie a été un succès. Le personnel militaire américain a été incroyable. Aucune vie n’a été perdue de notre côté alors que les nombreux combattants d’al-Baghdadi ont été tués avec lui, dans les cris », a-t-il indiqué.