Le leader de l’EI Abou Bakr al-Baghdadi a été tué annonce Donald Trump


Abou Bakr al-Baghdadi a été tué annonce Donald Trump. (capture écran vidéo Al Furqan)

Abou Bakr al-Baghdadi, le leader du groupe terroriste État islamique (EI) a été tué à Idlib, le 27 octobre, lors d’une opération américaine dans le nord-ouest de la Syrie, a annoncé Donald Trump ce dimanche peu après 14 heures, dans une allocution télévisée.

« La nuit dernière, les États-Unis ont abattu le premier grand terroriste du monde. Abou Bakr al-Baghdadi est mort. Il était le fondateur et chef de Daech, l’organisation terroriste la plus monstrueuse du monde », a annoncé le président des États-Unis Donald Trump ce dimanche dans une allocution télévisée.

« Le capturer et le tuer a été la priorité de mon administration. Notre raid de nuit dans le nord-ouest de la Syrie a été un succès. Le personnel militaire américain a été incroyable. Aucune vie n’a été perdue de notre côté alors que les nombreux combattants d’al-Baghdadi ont été tués avec lui, dans les cris », a ajouté Donald Trump.

« Il s’est servi de 3 enfants comme bouclier », a précisé le président américain. « Trois de ses jeunes enfants étaient avec lui. Ils ont été tués. Il a parcouru un tunnel pendant que nos chiens le poursuivaient. Il a déclenché sa ceinture d’explosifs, se tuant ainsi que ses trois enfants. Son corps a été mutilé par l’explosion. », a-t-il détaillé ajoutant que « les tests ADN ont confirmé son identité ».

« Il est mort comme un lâche »

« C’était un homme vicieux, violent, haineux, il est mort violemment, comme un lâche, qui s’enfuyait (…) Il est mort comme un chien. Il est mort comme un lâche », a insisté le président américain.

« Je tiens à remercier la Russie, la Turquie, la Syrie, l’Irak et les Kurdes syriens. », a aussi déclaré Donald Trump. « Le personnel américain a été incroyable. J’ai pu regarder l’opération en direct ». Le président des États-Unis a expliqué que les forces spéciales américaines étaient restées deux heures dans la maison où al-Baghdadi se trouvait. Onze enfants ont été évacués par les forces américaines.


Donald Trump avait tweeté plus tôt ce dimanche que « quelque chose d’énorme vient de se passer ». « J’ai dit que quelque chose d’énorme venait de se passer, c’était une manière de vous prévenir, pour que vous n’alliez pas jouer au golf ou au tennis. », a-t-il expliqué.

Mazloum Abdî, un chef militaire kurde, a indiqué sur Twitter qu’ils traquaient al-Baghdadi depuis cinq mois.

Les États-Unis avaient promis une récompense de 25 millions de dollars à qui leur permettrait de capturer le leader de l’EI, Ibrahim Awwad Ibrahim Ali al-Badri al-Samarraï, de son vrai nom. Sa dernière apparition dans une vidéo datait d’avril dernier.

Annoncé mort plusieurs fois

La mort d’al-Baghdadi avait été annoncée à plusieurs reprises dans le passé. En juin 2017, la Russie avait annoncé qu’il avait été tué. Mais trois mois plus tard, un haut responsable militaire américain avait affirmé que le chef de l’EI était sans doute encore en vie et qu’il se cachait probablement dans la vallée de l’Euphrate, dans l’est de la Syrie.