Le premier djihadiste français a avoir été condamné pour s’être rendu en Syrie a été libéré


Illustration. (©PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP)

Flavien Moreau a été libéré de la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne) ce lundi 13 janvier. Âgé de 32 ans, il avait été le premier djihadiste français a être condamné par la justice pour s’être rendu en Syrie.

Le 13 novembre 2014, il avait écopé de 7 ans de prison pour « association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte de terrorisme ». Flavien Moreau est désormais libre, depuis ce lundi révèle Ouest-France. Il bénéficiera seulement d’un suivi judiciaire pendant un an, avant de disparaître des écrans radars de la justice.

L’homme qui est âgé de 32 ans avait été arrêté en janvier 2013. Adopté à l’âge de 2 ans, il s’est converti à l’Islam à l’adolescence et a expliqué n’avoir jamais combattu durant son séjour en Syrie, admettant avoir fait « un peu de surveillance et un peu de police ».

Six mois de prison supplémentaires pour avoir menacé de mort des surveillants

Alors qu’il était libérable en juin 2019, Flavien Moreau avait écopé de 6 mois de prison supplémentaires pour des menaces de mort à l’encontre de surveillants pénitentiaires de la prison de Vendin-Le-Vieil, où il avait été transféré en septembre 2018.

Il avait menacé de « planter » des surveillants et avait également inscrit sur les murs de sa cellule « Je suis Ganczarski ». Il s’agit du nom du cerveau des attentats de Djerba (Tunisie) en 2002. Ce dernier avait quant à lui attaqué trois surveillants pénitentiaires de cette même prison, en janvier 2018.


Durant sa période de surveillance judiciaire, Flavien Moreau fera l’objet de convocations par le juge d’application des peines (JAP) de Loire-Atlantique explique franceinfo.