Miss Provence victime d’insultes antisémites, Marlène Schiappa fait un signalement au procureur


April Benayoum a été visée par des propos antisémites. (photo Instagram)

La première Dauphine de Miss France, April Benayoum, a été la cible d’insultes antisémites sur les réseaux sociaux. La ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa a indiqué qu’elle avait fait un signalement au procureur de la République.

Amandine Petit, Miss Normandie, 23 ans, a été élue Miss France ce samedi soir au Puy-du-Fou (Vendée). Sa première dauphine, April Benayoum, 21 ans, a quant à elle reçu de nombreux messages antisémites sur Twitter.

Lors de sa prise de parole durant le concours, Miss Provence a expliqué qu’elle avait des origines israéliennes du côté de son père. Des internautes ont alors souhaité sa défaite, d’autres ont exprimé leur déception qu’elle soit encore en vie, insultant la jeune femme.

« Les services de police et de gendarmerie sont mobilisés »

Des messages choquants qui ont provoqué un tollé dans la classe politique mais également parmi les internautes. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est dit « profondément choqué ». « Nous ne devons rien laisser passer (…) Les services de police et de gendarmerie sont mobilisés », ajoute-t-il. « J’adresse un signalement au Procureur », a annoncé dans le même temps la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa.

« Je ne vois qu’une jeune femme française participant à un concours qui en fait rêver tant d’autres. Je ne vois que cela », a réagi en milieu d’après-midi le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti. « Que ceux qui y voient l’opportunité de déverser leur haine antisémite sachent que la justice leur fera ouvrir grand les yeux ».

« Sur Twitter, Miss France n’est plus un concours de beauté mais un concours d’antisémitisme », s’indigne l’Union des étudiants juifs de France.

Le député LR des Alpes-Maritimes Éric Ciotti s’est appuyé sur un tweet montrant Adolf Hitler pour illustrer la teneur des propos antisémites à l’encontre d’April Benayoum. « Le combat contre l’antisémitisme n’est pas terminé, recherchons et combattons avec force ceux qui profèrent la haine ! », a-t-il écrit.

Miss Provence a réagi à cette vague d’antisémitisme à nos confrères de La Provence. « Avec les réseaux sociaux, c’est vrai qu’y a souvent des déferlements de haine (…) C’est tout à fait condamnable. Il faut continuer de lutter contre les propos antisémites et les injustices en général ». Un déferlement de haine qui ne l’a pas empêché de vivre un moment inoubliable. « Je suis un peu déçue mais c’est vrai que première dauphine de miss France, c’est incroyable ».

Interrogée par BFMTV à la mi-journée, Miss France a estimé au sujet de ces messages antisémites qu’ils étaient « extrêmement décevants » et « déplacés ». « Si elle a été élue première dauphine, c’est parce qu’elle méritait sa place », a ajouté Amandine Petit.