Montpellier : 5 blessés au couteau dont 3 légionnaires en civil dans de multiples agressions durant la nuit


Illustration Actu17 ©

La nuit de vendredi à samedi a été agitée dans le centre-ville de Montpellier (Hérault). Cinq personnes, dont trois militaires, ont été blessées à coups de couteau.

Quatre légionnaires en civil ont été pris à partie par une bande de jeunes, ce samedi vers 6 heures du matin, dans le secteur de l’Esplanade Charles de Gaulle à Montpellier. Les militaires ne se sont pas laissé faire et ont tenté de maîtriser leurs agresseurs, relate Métropolitain.

Ces derniers ont alors brandi des couteaux et en ont porté plusieurs coups aux légionnaires, avant de prendre la fuite. Trois d’entre eux ont été poignardés. Alertés, les pompiers et le SAMU sont intervenus pour les prendre en charge. L’un des militaires a reçu un coup de couteau en plein thorax et a dû être transporté en urgence au CHU Lapeyronie. Son pronostic vital était engagé.

Une enquête a été ouverte et confiée à la Sûreté départementale de l’Hérault. Les policiers mènent en parallèle des investigations sur plusieurs autres agressions qui ont eu lieu dans le même secteur peu avant.

Des passants attaqués gratuitement

Entre 2h30 et 6 heures du matin, plusieurs passants ont été victimes d’agressions à l’arme blanche sur l’Esplanade Charles de Gaulle, côté place de la Comédie. Les opérateurs du Centre de supervision urbain (CSU) ont vu agir un groupe d’adolescents surexcités et armés de couteaux. Ils s’en prenaient à des passants, les abordant avant de les courser lors d’attaques manifestement gratuites.


C’est à l’occasion de l’une de ces attaques qu’un mineur non accompagné (MNA) a été interpellé et placé en garde à vue. Il est soupçonné d’avoir porté des coups de couteau à l’une des victimes. Les policiers de la Sûreté départementale n’ont, quant à présent, pas établi de lien entre ces agressions et celle des légionnaires.

La possibilité que ces adolescents aient inhalé du protoxyde d’azote n’est pas exclue. Ce « gaz hilarant » fait basculer ses consommateurs dans un état second. Le maire de Montpellier, Michaël Delafosse, a d’ailleurs pris un arrêté, ce jeudi, interdisant « la consommation, la vente ou la cession gratuite » aux mineurs de protoxyde d’azote, ainsi que la détention, l’utilisation, l’abandon et le dépôt des cartouches sur la voie publique.

Un affrontement armé entre deux bandes

Par ailleurs, durant cette nuit particulièrement agitée, les policiers sont également intervenus sur l’Esplanade Charles de Gaulle pour mettre un terme à une rixe entre bandes. Vers 3 heures du matin, un affrontement a eu lieu entre deux groupes d’individus dont certains étaient armés de couteaux.

L’un des protagonistes a reçu un coup de lame à une épaule, qui lui a causé une plaie de 8 cm de profondeur. Les secours l’ont pris en charge et l’ont conduit à l’hôpital. L’auteur du coup de couteau a été interpellé et placé en garde à vue. Les investigations se poursuivent pour déterminer les circonstances précises de ces violences qui ont fait cinq blessés par arme blanche au total.