Nice : Le procureur de la République victime d’un vol à la tire, lourde condamnation pour les voleurs


Illustration. (Shutterstock)

Les deux pickpockets, au casier judiciaire vierge, ont écopé d’un an de prison ferme avec mandat de dépôt.

Vendredi dernier vers 19h30, alors que la place Masséna de Nice (Alpes-Maritimes) était en plein préparatifs pour la Fête de la Musique, deux voleurs ont fait preuve de malchance.

Les deux pickpockets se sont placés de part et d’autre d’un passant puis ont disparu. Le passant, qui n’est autre que Jean-Michel Prêtre, le procureur de la République de Nice, s’est rendu compte que son portefeuille avait disparu.

La vidéosurveillance mise à contribution

Alertés, le policiers ont rapidement exploité près d’une quinzaine de caméras de la ville à la recherche des voleurs à la tire. Ils n’ont pas eu de mal à les identifier et les repérer.

Retraçant leur parcours ils se sont rendu compte que les malfrats avaient emprunté le tram. Des policiers des transports les ont identifiés sans mal car ils les avaient vus rôder un peu plus tôt.


Le duo, composé de deux Albanais âgés de 36 et 41 ans, a été interpellé et placé en garde à vue.

1 an de prison ferme avec mandat de dépôt

Les deux voleurs, au casier judiciaire vierge, ont été jugés en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Grasse. Le quadragénaire est père de trois enfants, et dans l’hexagone depuis quatre mois. Son acolyte est sans ressource, célibataire et SDF, relate Nice Matin.

La procureure de la République Marie Nina Valli a requis 18 mois de prison avec mandat de dépôt. L’avocate de la défense s’est étonnée de ces réquisitions, car pour elle « il s’agit d’un dossier simple pour des prévenus sans casier. Ils n’ont pas eu de chance de tomber sur le procureur ! L’orientation que prendrait la sanction en lien avec la qualité de la victime leur serait particulièrement défavorable », a-t-elle déclaré.

Le duo de voleurs malchanceux a écopé d’un an de prison ferme avec mandat de dépôt.