Nîmes : Un gendarme se donne la mort avec son arme de service


Illustration. (Shutterstock)

Le drame s’est produit au domicile du militaire.

Ce mardi tôt dans la matinée, un gendarme de la compagnie de Nîmes a été découvert mort chez lui. Il se serait suicidé avec son arme de service. Le militaire était l’adjoint du commandant du peloton de surveillance et d’intervention (Psig) de Nîmes.

Une autopsie a été requise par le parquet, relate Metropolitain.

Il s’agirait du 8ème gendarme à mettre fin à ses jours depuis le début de l’année. Au moins 35 policiers nationaux et 7 policiers municipaux ont eux aussi commis l’irréparable depuis le 1er janvier.