Nouvelle-Zélande : Attentat dans 2 mosquées à Christchurch, au moins 49 morts


Le tueur a diffusé les images du massacre en direct sur internet. (capture écran vidéo Facebook)

Fin de notre direct. Merci de nous avoir suivi. Recevez nos alertes en direct avec l’appli Actu17 pour smartphone.

  • Au moins un homme a ouvert le feu dans deux mosquées différentes à Christchurch en Nouvelle-Zélande ce vendredi, peu avant 14 heures (heure locale)
  • Le tueur a diffusé la vidéo du massacre en direct sur internet
  • Le dernier bilan officiel fait état d’au moins 49 morts
  • La police a annoncé avoir arrêté 4 personnes alors que la ville est en état de siège

Retrouvez nos informations ci-dessous :

10h55. Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner annonce le renforcement de la sécurité des lieux de culte.

10h15. « Toutes nos pensées pour les victimes des crimes odieux contre les mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande et pour leurs proches », a réagi Emmanuel Macron sur Twitter.

09h05. Le bilan passe à 49 morts annonce le commissaire de police Mike Bush. L’un des hommes interpellés a par ailleurs été inculpé de meurtres.

07h25. Au moins 40 personnes ont été tuées annonce la Première ministre de Nouvelle-Zélande Jacinda Ardern. 20 autres victimes sont gravement blessées.

07h15. Peu avant le début de la tuerie, l’assaillant a diffusé sur les réseaux sociaux un manifeste de 73 pages, intitulé « Le Grand remplacement ». Dans ce récit, l’homme identifié comme étant Brenton Tarrant, 28 ans, revendique l’attaque et dénonce ce qu’il appelle « un génocide blanc » et une « crise de l’immigration de masse ».

Il justifie la tuerie « pour montrer aux envahisseurs que nos terres ne seront jamais leurs terres (…) tant que le Blanc vivra encore ».

Le tueur avait également noté de nombreuses inscriptions sur son arme à feu et sur ses chargeurs, où il fait notamment référence à Alexandre Bissonnette, l’auteur de l’attentat dans la mosquée de Québec en janvier 2017, et à Luca Traini, l’auteur d’une fusillade en Italie en février 2018 à l’encontre de migrants.

L’homme fait aussi référence aux viols collectifs de Rotherham en Angleterre, commis de la fin des années 1980 au début des années 2010.

07h10. Le tueur de Christchurch est un « terroriste extrémiste de droite et violent » a déclaré le Premier ministre australien.

07h00. Au moins 30 personnes ont été tuées selon le média local NZ Herald.

06h00. Les mesures de confinements mises en place dans les écoles viennent d’être levées annonce la police.

05h30. 4 individus, 3 hommes et une femme, ont été arrêtés annonce la police qui évoque une « situation sans précédent ». Par ailleurs, des engins explosifs improvisés ont été découverts « dans des véhicules » interceptés par la police.

« Il y a plusieurs morts, mais je ne peux pas vous dire combien pour l’heure » a détaillé le porte-parole de la police Mike Bush, lors d’une conférence de presse.

Une vidéo amateur de l’interpellation du suspect principal a été diffusé sur les réseaux sociaux.

05h25. L’hôpital de Christchurch a pris en charge 50 victimes selon la radio locale RNZ.

05h00. La police demande aux habitants de rester chez eux et indique que toutes les écoles ont été placées en « lock down » (confinement).

Un média local évoque un premier bilan d’au moins 27 morts.

04h00. Au moins un homme a ouvert le feu dans deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande ce vendredi vers 13h40 (heure locale). Des dizaines de personnes ont été abattues. La situation est toujours en cours.

Un assaillant a diffusé la tuerie en direct sur internet avec une caméra qu’il avait accroché sur sa tête. Sur ces images que nous avons pu visionner, le tueur armé d’au moins un fusil d’assaut fait feu sur des dizaines de personnes dans une mosquée.

Le tueur est en possession de nombreux chargeurs et fait feu massivement. Ce dernier n’hésite pas à tirer sur des victimes immobiles au sol, qui semblent pourtant déjà mortes.

Les médias locaux indiquent que deux mosquées différentes ont été les cibles de cette attaque particulièrement meurtrière, durant la prière du vendredi : la mosquée Masjid Al Noor sur Deans Avenue, puis la mosquée Linwood Masjid a confirmé la police.

Un homme arrêté

« La police a réagi à un incident très grave et tragique, impliquant un tireur actif dans le centre de Christchurch. Une personne a été arrêtée mais la police pense qu’il pourrait y avoir d’autres assaillants » ont écrit les autorités sur Twitter. « Nous pouvons confirmer qu’il y a un certain nombre de décès » précise le communiqué.

Le tueur aurait été identifié et se nommerait Brenton Tarrant, âgé de 28 ans. Ce dernier est présenté comme un militant d’extrême-droite, notamment au vu des messages sur son compte Twitter, qui a depuis été suspendu.

« C’est et ce sera l’un des jours les plus sombres de la Nouvelle-Zélande », a déclaré la Première ministre Jacinda Ardern.