Paris : Retranché dans son appartement, il ouvre le feu sur les policiers de la BRI


Illustration. (Alexandros Michailidis/Shutterstock)

Les policiers de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) de la préfecture de police de Paris ont essuyé deux coups de feu lors de leur intervention. Ils sont parvenus à maîtriser le forcené.


INFO ACTU17. Intervention dangereuse pour les policiers de la BRI ce mercredi matin vers 10 heures. Tout a commencé par l’appel d’une femme aux forces de l’ordre qui a indiqué avoir reçu une lettre de son ex-mari. Dans ce courrier, l’homme âgé d’une quarantaine d’années connu pour souffrir de problèmes psychiatriques, indiquait vouloir rejoindre « Allah sans se suicider » selon une source policière.

Les policiers se sont rendus au domicile de cet homme, rue Lakanal dans le XVe arrondissement de Paris afin de prendre contact avec lui, mais ce dernier a refusé d’ouvrir la porte et s’est retranché dans son logement.

Face à cette situation, les policiers d’élite de la BRI ont été sollicités, l’homme présentant également des tendances suicidaires et pouvant être potentiellement armé.

Maîtrisé à l’aide d’un pistolet à impulsion électrique

Le forcené a ensuite refusé tout dialogue avec la BRI. Les policiers ont peu après décidé de pénétrer dans son logement pour le maîtriser. C’est alors que le mis en cause a ouvert le feu à deux reprises sur les fonctionnaires, qui sont tout de même parvenus à le maîtriser et à l’interpeller en faisant notamment usage d’un pistolet à impulsion électrique (taser).


Dans le logement, les policiers ont retrouvé l’arme du mis en cause, un pistolet semi-automatique.

L’homme a été conduit à l’hôpital européen Georges-Pompidou (XVe) sous garde policière. Un examen de comportement a été réalisé et il devrait être interné d’office en psychiatrie. Aucun policier n’a été blessé au cours de cette périlleuse intervention.