Paris : Un homme s’oppose à son interpellation et fait un malaise cardiaque


Illustration. (Jose Hernandez Camera 51 / Shutterstock)

Un homme a fait un arrêt cardiaque lors de son interpellation ce vendredi matin dans le VIIe arrondissement de Paris. Il aurait insulté les policiers à plusieurs reprises alors qu’il était verbalisé, puis interpellé.

Un homme de 42 ans est entre la vie et la mort ce vendredi soir. L’affaire a débuté ce vendredi matin peu avant 10 heures. Le conducteur d’un scooter de 50cc circulait sur la place de Varsovie à Paris (VIIe), près de la Tour Eiffel, lorsqu’une patrouille de police a constaté qu’il utilisait son téléphone portable.

Les policiers lui ont alors fait signe de poser son appareil selon une source proche de l’enquête. Mais le conducteur n’a pas pour autant lâché son téléphone. Les fonctionnaires ont donc décidé de procéder à son contrôle, après l’avoir rattrapé à l’angle de l’avenue de Suffren et du Quai Branly.

Il insulte les policiers alors qu’il est verbalisé

Le contrevenant se serait arrêté puis aurait insulté les policiers, cherchant dans le même temps à les filmer avec son téléphone selon cette même source. Alors qu’il s’approchait de l’un des policiers, ce dernier l’aurait empêché d’avancer davantage avec son bras. Le conducteur du scooter qui est âgé de 42 ans se serait mis à hurler, rappelant aux policiers qu’ils n’avaient pas le droit de le toucher.

Les forces de l’ordre ont verbalisé le quadragénaire pour « usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation », une contravention d’un montant forfaitaire de 135 euros.


Il aurait trébuché puis chuté au sol en s’opposant à son arrestation

Alors que les fonctionnaires étaient remontés dans leur voiture et allaient quitter les lieux, ces derniers ont expliqué que le contrevenant s’était placé au niveau de la fenêtre avant droite de leur véhicule, les insultant à nouveau, tout en les filmant. Les forces de l’ordre ont décidé cette fois d’interpeller le mis en cause pour outrages.

L’homme ne se serait pas laissé faire et aurait repoussé les policiers, trébuchant, avant de chuter au sol en entraînant l’un des fonctionnaires avec lui. Ce dernier a été blessé au genou en tombant.

Pendant qu’ils cherchaient à menotter l’interpellé, ce dernier aurait continué à se débattre alors qu’il était sur le ventre, au sol. Il aurait ensuite laissé l’un de ses bras sous son corps pour empêcher d’être entravé.

Entre la vie et la mort

Le mis en cause a finalement été menotté mais les policiers ont constaté qu’il ne réagissait plus. Ces derniers ont immédiatement débuté un massage cardiaque selon cette même source. L’homme aurait été victime d’un arrêt cardiaque pour des raisons qui restent à déterminer.

Les sapeurs-pompiers ont été alertés et sont arrivés sur les lieux, tout comme le SAMU, qui ont alors pris en charge cet homme. Le quadragénaire a été conduit à l’hôpital Georges Pompidou dans le XVe arrondissement, son pronostic vital était à ce moment là engagé. L’homme est toujours entre la vie et la mort ce vendredi soir selon nos informations.

L’IGPN saisie

L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie de cette affaire et une enquête a été ouverte. Les policiers sont actuellement entendus dans les locaux de la police des polices, qui va devoir déterminer précisément ce qu’il s’est passé. Toujours selon nos informations, le quadragénaire est déjà connu des services de police, notamment pour des faits d’outrages et de rébellion.