Pays-Bas : Un homme a ouvert le feu dans un tramway à Utrecht, 3 morts et 5 blessés


Gökmen Tanis a été identifié comme l'auteur des coups de feu. (photo police)

Fin de notre direct. Merci de nous avoir suivi. Recevez nos alertes en direct avec l’appli Actu17 pour smartphone.

  • Un homme a ouvert le feu ce lundi matin vers 10h45 dans le tramway et dans « plusieurs endroits » d’Utrecht (Pays-Bas), avant de prendre la fuite
  • Le tireur présumé, Gökmen Tanis, 37 ans, né en Turquie, a été interpellé vers 18h30
  • La piste terroriste a été évoquée par les autorités mais n’est pour l’heure pas confirmée
  • Le bilan fait état de 3 morts et 5 blessés dont 3 grièvement

19h30. Les drapeaux seront mis en berne sur les bâtiments officiels demain aux Pays-Bas, pour montrer le respect aux victimes et à leurs proches a annoncé le Premier ministre néerlandais Mark Rutte. « Il y a beaucoup de questions et de rumeurs », a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse, ajoutant que le suspect était « connu de la justice ».

18h30. La police annonce l’interpellation du suspect principal Gökmen Tanis.

Une vidéo amateur de l’interpellation a été diffusée sur Twitter par un témoin.

18h25. La police diffuse une seconde photo du suspect principal Gökmen Tanis, 37 ans, né en Turquie.

18h15. La police annonce que parmi les 5 victimes blessées, 3 le sont grièvement. Plusieurs perquisitions ont été menées dans plusieurs logements et un homme a été interpellé.

« On ignore dans quelle mesure ce suspect est impliqué dans l’attaque » a ajouté le porte-parole de la police durant une conférence de presse.

« Nous prenons en compte le mobile terroriste, mais nous ne pouvons pas exclure d’autres mobiles » a également déclaré le porte-parole.

17h30. Le niveau de la menace terroriste au niveau « critique » (le niveau 5, le plus haut) sera maintenu jusqu’à 22 heures annoncent les autorités. La mesure devait être appliquée jusqu’à 18 heures initialement.

16h50. Le bilan est revu à la baisse à 3 morts et 5 blessés annonce la police.

15h40. La police confirme le nouveau bilan donné par le maire, de 3 morts et 9 blessés.

15h20. La police a découvert une Renault Clio rouge rue Tichelaarslaan à Utrecht, que le suspect aurait utilisée et qui a été volée peu avant les coups de feu.


15h00. Le maire d’Utrecht annonce un bilan de 3 morts et 9 blessés dont 3 grièvement. Jan van Zanen indique que la piste de l’attaque terroriste est privilégiée.

14h20. La police d’Utrecht diffuse la photo d’un suspect qui est activement recherché et demande aux habitants de faire appel aux forces de l’ordre si ils le voient, sans l’approcher.

L’homme se nomme Gökmen Tanis, âgé de 37 ans, né en Turquie. Selon le média néerlandais AD, le suspect était recherché il y a deux semaines dans une affaire de viol.

13h35. Le coordinateur néerlandais de la lutte contre le terrorisme Pieter-Jaap Aalbersberg indique que plusieurs coups de feu ont été tirés dans « plusieurs » endroits d’Utrecht.

Le tireur est en fuite. La police a confirmé dans le même temps la mort d’une victime.

13h30. La police invite les habitants a rester chez eux indiquant que « de nouveaux incidents ne peuvent pas être exclus ».

12h40. Le maire d’Utrecht Jan van Zanen, évoque un « incident terrible et grave dans lequel des victimes sont tombées ». Les autorités annoncent dans le même temps que la sécurité a été renforcée dans les aéroports notamment. Les écoles d’Utrecht ont également été fermées.

12h35. Les autorités ont décidé d’élever le niveau de menace terroriste uniquement dans la province de d’Utrecht au niveau « critique », il s’agit du plus haut niveau, le 5ème. Une mesure qui s’applique jusqu’à au moins 18 heures.

12h20. Au moins une personne a été tuée, plusieurs autres sont blessées.

11h55. Un premier bilan non officiel fait état d’au moins un mort et plusieurs blessés. La police indique « prendre en compte la piste terroriste ».

11h30. Plusieurs personnes ont ouvert le feu dans un tramway de la ville d’Utrecht aux Pays-Bas ce lundi matin vers 10h45. Il y a de nombreux blessés.

La police est rapidement arrivée sur place, à l’arrêt de tramway 24 Oktoberplein, mais le ou les auteurs avaient déjà pris la fuite. Une unité antiterroriste a également été envoyée sur place indique le média local AD.

Un large dispositif de secours a été déployé, notamment des hélicoptères, et un périmètre de sécurité a été mis en place.

Les premiers témoins cités par les médias locaux indiquent tous qu’il y avait plusieurs assaillants. La police d’Utrecht confirme sur Twitter que plusieurs personnes ont été blessées.