Policiers et gendarmes bientôt équipés de 30 000 nouvelles caméras-piétons connectées


Illustration. (IP3 Press/Maxppp)

Le ministère de l’Intérieur a signé un contrat avec Motorola à hauteur de 15 millions d’euros.

De nouvelles caméras-piétons pour les forces de l’ordre, afin de remplacer les modèles actuels qui sont de mauvaise qualité. Le ministre de l’Intérieur a passé un contrat de 15 millions d’euros pour acquérir 30 000 caméras de la marque américaine Motorola a-t-on appris ce vendredi.

Ces caméras-piétons, de modèle VB400, seront livrées à partir du mois de juillet. La marque annonce une autonomie de 12 heures, contre deux à quatre heures pour celles fournies par la marque chinoise, Hikvision. Ces dernières n’ont jamais fonctionné correctement sur le long terme dans les rangs policiers.

Les VB400 filment en haute-définition 1080p avec un grand angle et proposent une connexion Bluetooth et Wifi. « La coque renforcée de la VB400 résiste à la pluie, à la neige et à la poussière », précise aussi le fabriquant. Sur le fonctionnement, il suffira que le chef d’équipage déclenche sa caméra pour que celles de ses collègues commencent à filmer en même temps. Un système qui permettra d’obtenir différentes prises de vue lors des interventions.

Ces appareils sont aussi compatibles avec le « Holster Aware », un système connecté qui déclenche la caméra dès qu’un policier sort son arme de son étui. Pour l’heure, le ministère n’a pas souhaité financer cet accessoire.

Cet achat avait été annoncé par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin en septembre dernier, afin de « donner les mêmes armes aux forces de l’ordre », régulièrement filmées lors de leurs interventions.