Policiers et pompiers tombent dans un guet-apens : nuit de violences urbaines à Mantes-la-Jolie


Illustration. (shutterstock)

Les sapeurs-pompiers et les policiers sont tombés dans un guet-apens dans la nuit de mercredi à jeudi à Mantes-la-Jolie (Yvelines), dans le quartier du Val-Fourré. Les violences urbaines et les dégradations ont ensuite duré plusieurs heures.

La nuit a été chargée pour les forces de l’ordre à Mantes-la-Jolie. Tout a commencé vers 23 heures lorsque les sapeurs-pompiers ont été appelés pour des feux de conteneurs poubelles, dans le Val-Fourré. Comme la procédure l’exige, les soldats du feu ont été escortés par les policiers qui assurent leur protection.

Dès leur arrivée, entre 30 et 50 individus les ont attaqués. Les fonctionnaires ont été la cible de tirs de mortiers d’artifice et de jets de projectiles. Des renforts ont alors été demandés et les policiers de la CRS 8 – une unité créée le mois dernier, spécialisée dans les violences urbaines – se sont immédiatement rendus sur place, entre autres.

Un magasin de téléphonie pillé

Six véhicules, dont trois camions, et une dizaine de poubelles, ainsi qu’un conteneur à vêtements ont été incendiés détaille BFMTV. Un magasin de téléphonie a également été dégradé et pillé, tandis que des vitres de l’annexe de la mairie ont été brisées. Des individus ont aussi tenté de s’introduire dans la patinoire. Les forces de l’ordre ont fait usage de moyens lacrymogènes notamment.

Le calme n’est revenu que vers 04h45 et aucun blessé n’est à déplorer. Il n’y a pas eu d’interpellations. « Il y avait visiblement une volonté de la part de ces personnes d’attirer la police dans un certain nombre de guet-apens », a réagi le maire LR de la ville, Raphaël Cognet, à la chaîne d’informations. Selon l’édile, les auteurs de ces actes sont pour la plupart « très jeunes ».

Les policiers agressés à Chanteloup et aux Mureaux

Quelques heures avant ces violences urbaines, les policiers ont été la cible de tirs de mortiers d’artifice à Chanteloup-les-Vignes vers 17h30. Trois fonctionnaires ont été légèrement blessés note Le Parisien. Un adolescent de 16 ans a été interpellé et placé en garde à vue.

Aux Mureaux, peu avant 18 heures, les policiers sont intervenus pour un rodéo sauvage et ont été agressés par une vingtaine d’individus. Là encore, ils ont essuyé des jets de projectiles. Il n’y a pas eu d’interpellation et aucun blessé n’est à déplorer.