Rosny-sous-Bois : Tout juste sorti de prison, il dépouille une retraitée de 84 ans


Illustration Actu17 ©

En intervention au domicile d’une retraitée, un plombier s’est emparé des biens de sa victime avant d’être rapidement identifié.


INFO ACTU17. Son appel à un plombier a failli lui coûter très cher… Une retraitée de 84 ans a subi le vol d’un lingot d’or d’une valeur de 50 000 € et de deux pièces d’or mexicaines, le 18 janvier dernier, à son domicile de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Mais rapidement alertés, les policiers du commissariat local n’ont pas tardé à remonter la piste du voleur avant de l’interpeller et de récupérer les biens dérobés. L’artisan indélicat a été placé en détention et sera jugé le 10 février prochain.

L’octogénaire avait fait appel à ce plombier pour une banale fuite d’eau dans son appartement. Un plombier s’était donc déplacé à son domicile, avait filmé les dégâts puis réclamé près de 1500 € en liquide à la retraitée. Cette dernière avait payé la somme demandée, puis le plombier avait réussi à détourner son attention avant de lui voler son lingot, ses pièces et 5 000 € supplémentaires.

Saisis de l’enquête, les policiers du commissariat de Rosny-sous-Bois ont contacté l’employeur du technicien intervenu dans le logement de la victime. Âgé de 21 ans, et sorti de prison le 14 décembre dernier après une condamnation pour vol par ruse, vol par effraction et escroquerie, assortie d’une interdiction d’exercer une profession de service à la personne, le plombier peu scrupuleux a été rapidement identifié.

Il propose de lui rendre ses biens si elle retire sa plainte

Après avoir déposé plainte, l’octogénaire a reçu la visite d’un homme prétextant être le patron de l’artisan-voleur, avant de se voir demander de retirer sa déposition en échange de la restitution de ses biens. Informés de cette visite pour le moins suspecte, les enquêteurs ont tendu un piège au soi-disant patron avant de l’interpeller alors qu’il revenait chez la retraitée pour lui ramener son lingot d’or et ses deux pièces.


Interrogé, le suspect qui était, en réalité, le cousin du plombier-voleur s’est justifié en expliquant avoir voulu aider le membre de sa famille, conscient d’avoir fait « une énorme bêtise ». Arrêté dans la foulée, ce dernier n’a eu aucune difficulté à reconnaître les faits. Son cousin a été remis en liberté et sera jugé en sa compagnie.