Strasbourg : Deux jeunes femmes rouées de coups en pleine rue pour avoir refusé de donner leur numéro de téléphone


Luane a été violemment frappée au visage par un adolescent. (photo DR)

Deux jeunes femmes de 18 ans ont été violemment frappées à Strasbourg (Bas-Rhin) après avoir refusé de donner leur numéro de téléphone à un adolescent. Elles ont déposé plainte et une enquête a été ouverte.

Luane et Claire, 18 ans, avaient décidé de passer un après-midi au lac du Baggersee à Strasbourg ce 26 août. Sur leur chemin, elles ont été abordées par un adolescent à scooter raconte France Bleu qui les a interrogées. La situation a rapidement dégénéré.

« Il nous a dit qu’on était jolies, il était intéressé par nos numéros de téléphone. On a refusé ses avances et il a persisté », a raconté Luane à nos confrères. « Du coup, je lui ai dit ‘tu as trois secondes pour te casser’. J’ai commis une erreur. Je lui ai mis une gifle. Et là, il a répondu en m’infligeant trois coups de poings à la tête, puis il m’a mis de multiples coups ».

Luane a également détaillé son agression sur le plateau de « Balance ton post », sur C8, ce jeudi.

La jeune femme qui souffre d’une fracture du plancher orbital, a été opérée à un œil. Un arrêt de travail de deux mois lui a été prescrit.

« On ne peut pas sortir et juste être tranquille »

Son amie, Claire, a elle aussi reçu des coups de la part de l’agresseur. « On n’a même plus le droit de dire « non » ? Il faut une raison ? », a-t-elle déploré, avant d’ajouter qu’elle est régulièrement victime de harcèlement dans la rue. « C’est tous les jours, peu importe comment nous sommes habillées. Parfois, on a le droit à des sifflements ou à une remarque sur nos cheveux. On ne peut pas sortir et juste être tranquille ».

L’auteur des faits qui est âgé de 16 ans, déjà connu des services de police selon le récit de Luane sur C8, n’a toujours pas été arrêté par la police pour l’heure. Les deux victimes ont de leur côté déposé plainte.