Un footballeur de l’AS Nancy Lorraine placé en garde à vue, soupçonné de viol


Le stade Marcel Picot de l'AS Nancy Lorraine. (photo wikimedia)

Le gardien de but de l’AS Nancy Lorraine Baptiste Valette, un club évoluant en Ligue 2, a été placé en garde à vue dans la nuit de samedi à dimanche. Une jeune femme de 18 ans affirme avoir été violée par ce dernier.


Les faits présumés se sont déroulés à proximité de la boite de nuit l’Arq, située 13 Rue Héré, à proximité de la place Stanislas à Nancy (Meurthe-et-Moselle). La plaignante âgée de 18 ans se trouvait dans l’établissement avec une amie, lorsqu’elle a rencontré le suspect, vers 2 heures du matin, qui est un footballeur professionnel de l’ASNL rapporte L’Est Républicain.

« Un homme qu’elles ne connaissaient pas leur offrait à boire puis il leur proposait de sortir de l’établissement pour discuter », a détaillé le procureur de la République François Pérain, contacté par le journal ce dimanche soir.

« Après l’avoir embrassée avec son accord, il lui imposait un rapport sexuel »

L’homme a alors invité la plaignante de se mettre à l’écart et l’a embrassée. « Après l’avoir embrassée avec son accord, il lui imposait un rapport sexuel. La jeune fille informait téléphoniquement un ami qu’elle avait été violée et ce dernier prévenait la police », a détaillé le procureur.

Les deux versions vont être confrontées

La version de la jeune femme n’a pas encore été confrontée à celle du footballeur, qui a été interpellé et placé en garde à vue peu après les faits présumés. « Il était placé aussitôt en garde à vue mais compte tenu de son état d’ivresse, il ne pouvait pas être entendu », a mentionné François Pérain, ajoutant que « selon les deux jeunes filles, le footballeur n’avait pas indiqué sa profession et avait prétendu être un financier ».


La jeune femme a été soumise à un examen médico-légal et des prélèvements pour recherches d’ADN et traces biologiques ont été réalisés.

Le club de l’ASNL n’a souhaité faire aucun commentaire à ce stade.