Valenciennes : Deux policiers roués de coups par une quinzaine d’individus lors d’une intervention


Deux policiers ont été agressés lors d'une intervention à Valenciennes. (capture écran vidéo/DR)

Deux policiers ont été violemment agressés et frappés au cours d’une intervention à Valenciennes (Nord). Ils tentaient de mettre fin à un rodéo sauvage lorsqu’ils ont été pris à partie par une quinzaine de personnes.

C’est une violente agression visant deux policiers qui s’est déroulée ce dimanche après-midi dans le quartier de la Briquette à Valenciennes. Les fonctionnaires intervenaient pour mettre fin à un rodéo sauvage lorsqu’ils ont été agressés par une quinzaine d’individus. Ils ont été roués de coups et frappés à terre, à coups de poing et de pied.

Leur voiture sérigraphiée a été entièrement dégradée. « Toutes les vitres ont été brisées, le véhicule a été saccagé », précise une source policière. Du matériel a également été dérobé à l’intérieur mais pas d’arme. Les auteurs sont parvenus à prendre la fuite avant l’arrivée des renforts. Aucun n’a pu être interpellé pour l’heure.

Les deux policiers ont été conduits à l’hôpital alors qu’ils avaient de nombreux ecchymoses. L’un souffre également de douleurs à un genou et a pu regagner son domicile dans la soirée. Ces derniers ont déposé plainte et une enquête a été ouverte.

Les agresseurs ont voulu « se faire des policiers, les lyncher »

« Michel Lalande, préfet du Nord, apporte son soutien total aux policiers qui ont fait l’objet d’une lâche agression cet après-midi à Valenciennes, ils intervenaient pour mettre fin à un rodéo urbain », a réagi la préfecture sur Twitter. Selon Arnauld Boutelier, secrétaire général adjoint régional du syndicat Alliance Police Nationale, les agresseurs ont voulu « se faire des policiers, les lyncher ». Les auteurs seront « rapidement identifiés » affirme-t-il à France Bleu.

« Ces deux policiers ont eu le malheur de vouloir faire cesser un rodéo qui mettait en danger les riverains. Cette violence chronique est le résultat de la remise en cause de la légitimité de la police nationale », déplore le Syndicat indépendant des commissaires de police (SICP) sur Twitter.

Sur une vidéo amateur diffusée sur les réseaux sociaux, il est possible d’apercevoir l’un des policiers qui tente d’empêcher une dizaine d’individus de récupérer une motocross, qui a vraisemblablement servi lors de ce rodéo urbain.