Var : Enlevée par son ex-compagnon, une jeune femme de 19 ans frappée et menacée d’être prostituée de force


La victime s'est réfugiée au commissariat du 12e arrondissement de Marseille. (capture écran Google)

Une jeune femme de 19 ans a vécu un long calvaire dans la nuit de lundi à mardi après avoir été enlevée par son ex-compagnon. Blessée, elle a réussi à s’enfuir et a été transportée à l’hôpital.

Son invitation à la discussion n’était rien d’autre qu’un piège. Une jeune femme de 19 ans se trouvait chez elle à Carqueiranne, près de Hyères (Var) ce lundi soir, lorsqu’elle a reçu un appel. Il s’agissait de son ex-compagnon. L’homme de 29 ans se trouvait devant son domicile et lui a proposé de venir discuter dans son véhicule.

La jeune femme est descendue puis s’est installée dans la Citroën C3. La situation a alors viré au cauchemar. Le comportement et le discours de son compagnon n’étaient plus les mêmes. Ce dernier a verrouillé les portes de la voiture avant de démarrer. Il a pris la direction de Marseille tout en menaçant et frappant sa victime, qui a reçu des coups en plein visage selon une source proche de l’enquête.

Son ravisseur l’a ensuite menacée de la forcer à se prostituer, tout en appelant un autre homme pour l’aviser de son arrivée imminente. Prise au piège, la victime a expliqué qu’elle n’avait pas eu d’autre choix que de sauter de la voiture qui roulait, pour échapper à son ex-compagnon et aux violences. Ils se trouvaient alors non loin de la cité du Petit Séminaire à Marseille (13e).

Elle se réfugie dans un commissariat

La jeune femme a pris la fuite et s’est dirigée à pied vers le commissariat du 12e arrondissement, où elle a pu raconter aux forces de l’ordre ce qui venait de lui arriver. Son ex-compagnon lui avait également dérobé les clefs de son appartement. Craignant un cambriolage, les policiers ont contacté son colocataire qui a confirmé que quelqu’un avait tenté de pénétrer dans le logement, en vain.


La victime a été transportée à l’hôpital de La Timone par les marins-pompiers, elle souffrait notamment d’une fracture du nez et était sous le choc. Dans le même temps, les premières investigations des policiers ont permis de déterminer que l’auteur présumé des faits habitait à La Seyne-sur-Mer.

L’auteur présumé en garde à vue

Un peu plus tard dans la nuit, un équipage de la Brigade anticriminalité (BAC) a repéré la Citroën C3 du suspect devant son domicile. Ce dernier se trouvait là et a été interpellé puis placé en garde à vue pour enlèvement, séquestration et violences sur ex-conjoint.

Une enquête a été ouverte et permettra de déterminer notamment les motivations de cet homme de 29 ans.