Viol par un livreur Uber Eats à Paris : Le suspect, en situation irrégulière, interpellé à Bordeaux


Illustration. (JPstock / shutterstock)

Le livreur soupçonné d’avoir violé une cliente a été localisé et arrêté à Bordeaux.

Ce lundi, le livreur Uber Eats poursuivi pour le viol d’une étudiante de 22 ans à Paris a été interpellé à Bordeaux (Gironde). Il s’agit d’un jeune homme âgé de 26 ans qui tentait de fuir la justice à la suite des accusations portées contre lui. Il a été placé en garde à vue.

Une livraison à domicile

Les faits remontent à mardi dernier peu après 3 heures du matin. L’étudiante, domiciliée au 6ème étage d’un immeuble situé rue Custine à Paris XVIIIème, avait commandé à manger via l’application Uber Eats. Elle venait alors de rentrer chez elle après une soirée bien arrosée et avait pris un somnifère.

Violée par le livreur

Lorsqu’elle avait ouvert la porte de son appartement au livreur, la jeune femme était visiblement groggy. Voyant son état de faiblesse flagrant, l’homme avait fait irruption chez elle, avant de la pousser sur son lit et de la violer.

L’agresseur avait rapidement pris la fuite, tandis que la victime alertait la police. Lorsque les policiers étaient arrivés sur place, ils avaient pu retrouver un gant appartenant au suspect, oublié dans la précipitation.


En situation irrégulière

L’étudiante avait été prise en charge et un relevé d’empreinte génétique avait été effectué. En contactant son employeur, les enquêteurs de la police judiciaire avaient pu déterminer que le livreur était un Bangladais en situation irrégulière sur le territoire français.

Uber Eats avait affirmé communiquer aux policiers toutes les informations en sa possession qui pourraient faciliter les recherches.

Les proches du suspect informent la police

Un renseignement a permis aux enquêteurs de faire avancer l’enquête plus rapidement : le suspect avait montré une photographie de la victime à des proches en guise de trophée. Ceux-ci, choqués par le crime commis, ont fait leur maximum pour aider les policiers.

C’est ainsi que leurs recherches les ont menés jusqu’à Bordeaux où le criminel présumé tentait de se soustraire à la justice.

Il s’apprêtait à partir en Espagne

Le fuyard a été repéré lundi à la gare routière de Bordeaux, rapporte Le Parisien. Il s’apprêtait à prendre un bus pour rejoindre l’Espagne. À l’issue de sa garde à vue ce mardi soir ou demain, il devrait être déféré devant un magistrat parisien et être mis en examen pour viol.