Yonne : Un policier de l’école nationale de police de Sens s’est suicidé


L'école nationale de police de Sens. (capture écran Google)

Un major de police qui était affecté à l’école nationale de police de Sens (ENP), dans l’Yonne, s’est suicidé.

La triste nouvelle a été annoncée par la police nationale ce mardi matin. Un policier âgé d’une quarantaine d’années qui était affecté à l’école nationale de police de Sens s’est donné la mort.

Très qualifié, Lionel T. était major de police, formateur en techniques et sécurité en intervention (FTSI), mais aussi moniteur fédéral de boxe française, et possédait également les compétences de dresseur de chien de patrouille et de recherche.

Le fonctionnaire s’est donné la mort à son domicile selon sur une source policière. Il était père d’une fille majeure et d’un petit garçon âgé de 2 ans.

Il s’agirait du dixième policier à s’ôter la vie depuis le début de l’année selon un décompte non officiel, alors que 59 fonctionnaires de police se sont suicidés l’an passé montrent les chiffres officiels.

Une cellule de soutien psychologique disponible 24h/24 a été mise en place par le ministère de l’Intérieur pour les forces de l’ordre, elle est joignable au 0805 230 405. Les appels sont « anonymes, confidentiels et gratuits ».