5 églises catholiques ont été profanées en une semaine.


L'église Saint-Nicolas à Houilles (Yvelines) a été vandalisé lundi dernier. (photo Paroisse de Houilles et Carrières-sur-Seine)

Deux églises ont été profanées dans les Yvelines, mais également une autre dans le Tarn, ainsi qu’un autre édifice à Nîmes, ou encore à Dijon.


Au total, ce sont cinq édifices religieux qui ont été la cible de vandalisme, en une semaine en France.

« Parmi tant de violences qui agitent notre société en ce moment, il y a aussi celles-ci : les profanations de nos églises, plusieurs ces jours-ci. Cette violence est grave : elle atteint des lieux de cultes, lieux de paix pour tous; elle blesse beaucoup de croyants dans leur foi », a écrit l’Abbé Grosjean sur Twitter, prêtre du Diocèse de Versailles.

Deux églises dégradées dans les Yvelines

En fin d’après-midi ce dimanche à Maison-Laffitte (Yvelines), le tabernacle de l’église Saint-Nicolas a été renversé.

Déjà dans ce même département lundi dernier, à Houilles, des vandales s’en sont pris à la croix de l’autel, au siège du prêtre et à une Vierge à l’enfant dans l’église Saint-Nicolas.

Deux adolescents interpellés dans le Tarn

Dans le Tarn mardi soir, c’est la cathédrale de Lavaur qui a subi des dégradations. Une nappe et la crèche ont été brûlées, le bras d’un Christ en croix a également été tordu. Deux adolescents ont été interpellés dans cette affaire et sont convoqués le 15 mars devant le juge des enfants.

Des excréments jetés à Nîmes

Mercredi matin, l’église Notre-Dame-Des-Enfants à Nîmes (Gard) a été profanée. Le tabernacle a été cassé et des hosties ont été projetées au sol. Des excréments ont par ailleurs été jetés sur les murs de l’église.

A Dijon (Côte-d’Or), vers 7h30 ce samedi matin, un individu a pénétré dans l’église peu après son ouverture et « a commis des dégradations dans le chœur de l’église avant d’ouvrir le tabernacle et de répandre les hosties sur le maître-autel » a indiqué le diocèse dans un communiqué.