Affaire Benalla : Un juge d’instruction chargé d’enquêter sur le fameux coffre-fort


Alexandre Benalla en septembre 2018. (DR)

Une information judiciaire a été ouverte pour « soustraction de documents ou objets concernant un crime ou un délit en vue de faire obstacle à la manifestation de la vérité ».

Cette enquête vient s’ajouter à cinq autres procédures judiciaires en cours concernant Alexandre Benalla. Les enquêteurs vont devoir s’attacher à déterminer s’il y a pu avoir des dissimulations de preuves dans l’affaire du coffre-fort que l’ex-chargé de mission à l’Elysée détenait à son domicile.

Le parquet de Paris a annoncé, ce jeudi, que la direction de l’enquête avait été confiée à un juge d’instruction au début de ce mois de novembre, relate 20 minutes.

Une enquête préliminaire depuis février

La disparition du coffre-fort faisait notamment l’objet d’une enquête préliminaire ouverte au mois de février dernier par le parquet de Paris pour « entrave à la manifestation de la vérité ».

Le coffre qu’Alexandre Benalla utilisait pour stocker ses armes n’était plus dans son domicile lors de la perquisition menée au début de l’affaire. Il « a dû être emmené dans un lieu sûr par une personne, mais ce n’est pas moi qui me suis occupé de cela », avait-il déclaré aux enquêteurs, en juillet 2018 à ce sujet.


Cinq procédures judiciaires

L’affaire Benalla se divise en cinq procédures judiciaires. L’ex-chargé de mission à l’Élysée a été mis en examen à ce stade dans deux volets : l’un concernant les violences commises en marge du défilé du 1er-Mai 2018 et l’autre sur l’usage abusif de ses passeports diplomatiques.