Ardennes : Un gendarme de 40 ans de la brigade de Fumay s’est suicidé

La gendarmerie de Fumay. (Google view)

Un gendarme âgé de 40 ans a mis fin à ses jours ce mardi dans les Ardennes, dans son logement de service.

C’est un terrible drame qui a frappé la gendarmerie nationale cette semaine. Yann P., gendarme de Fumay depuis 2009, s’est donné la mort dans son logement de service rapporte L’Ardennais. A son arrivée, il sortait de l’école de gendarmerie de Châtellerault. Le militaire qui était adjudant, a utilisé son arme de service pour s’ôter la vie précise La Voix du Gendarme.

Il était « destiné à devenir adjudant-chef » a confié Dominique Bernier, adjudant-chef de la brigade de Fumay, parti à la retraite l’an passé, au quotidien régional.

« C’était quelqu’un de très apprécié »

« Nous sommes tous affectés par cette disparition (…) L’adjudant P. était présent depuis un certain temps à la brigade de Fumay et c’était quelqu’un de très apprécié », a réagi pour sa part le colonel Laurent Le Coq, commandant du groupement de gendarmerie départementale des Ardennes. Au moins douze gendarmes se sont donné la mort en 2021.