Attaque à Vienne : L’assaillant avait écopé de 22 mois de prison en 2019 pour avoir tenté de rejoindre la Syrie


Le terroriste a diffusé une photo sur Instagram avant l'attaque. (capture écran / Illustration Kagan Kaya/shutterstock)

Le terroriste abattu par la police était âgé de 20 ans, il était déjà connu de la justice autrichienne.

Le profil de l’assaillant qui a ouvert le feu dans les rues de Vienne avant d’être tué par la police ce lundi soir, se dessine. Le ministre de l’Intérieur autrichien, Karl Nehammer, a indiqué que le tueur avait la double nationalité, autrichienne et de la Macédoine du Nord, pays d’où il est originaire. Il avait été condamné à 22 mois de prison le 25 avril 2019 pour avoir tenté de rejoindre le groupe terroriste État islamique (EI) en Syrie. Le tueur avait été arrêté en Turquie avant d’être renvoyé en Autriche pour être jugé.

L’homme avait ensuite été remis en liberté le 5 décembre de la même année. Une décision liée au fait qu’il était à ce moment là considéré comme un « jeune adulte » par la justice détaille le quotidien Kurier. Il a été abattu par la police à proximité de l’église Saint-Rupert à 20h09 a précisé le ministre de l’Intérieur. Ce dernier est présenté comme un « sympathisant » de Daech par les autorités autrichiennes.

Une photo sur Instagram

De plus, Karl Nehammer a révélé que l’assaillant avait diffusé une photo sur son compte Instagram – qui a depuis été fermé – avant l’attaque, où on le voit armé d’un fusil de type Kalachnikov, d’une arme de poing et d’une machette. Des armes qu’il aurait utilisées pour semer la mort dans les rues de Vienne. « Il était équipé d’une ceinture explosive factice et d’une arme d’épaule automatique, d’une arme de poing et d’une machette pour mener cette hideuse attaque contre des citoyens innocents », a ajouté le ministre.

Des vérifications et des recherches sont toujours en cours ce mardi. La police pense qu’il y aurait potentiellement au moins un autre assaillant. Les autorités ne l’ont pas confirmé à ce stade. D’autre part, plusieurs perquisitions ont été menées, notamment au domicile du terroriste, et plusieurs suspects ont été interpellés. Le quotidien Der Standard évoque 15 opérations de police depuis l’attaque.


Trois jours de deuil

Le dernier bilan de l’attentat de Vienne fait état de quatre victimes tuées et de 17 blessés dont sept dans un état grave. Un policier fait partie des victimes gravement blessées, son état est « stable » pour l’heure.

Le gouvernement autrichien a décrété trois jours de deuil dans le pays. Une minute de silence a également été observée partout en Autriche, à midi ce mardi. A Vienne, les habitants sont invités à continuer de rester chez eux pour le moment.