Blanchiment : 4 ans de prison ferme requis contre Patrick Balkany en appel, 2 ans contre son épouse


Patrick Balkany le 13 mai 2019 au tribunal de Grande Instance de Paris. (photo Julien Mattia/Le Pictorium/MAXPPP)

Patrick et Isabelle Balkany étaient de nouveau jugés en appel depuis le 10 février dernier, pour avoir caché 13 millions d’euros d’avoirs au fisc entre 2007 et 2014. Ils avaient été condamnés en première instance.


Cinq ans de prison, dont un an avec sursis, sans incarcération immédiate, ont été requis contre Patrick Balkany, le maire LR de Levallois-Perret jugé en appel pour blanchiment aggravé de fraude fiscale et prise illégale d’intérêt.

En outre, le parquet général a demandé quatre ans de prison, dont deux avec sursis à l’encontre d’Isabelle Balkany.

L’accusation a aussi réclamé qu’une peine de 10 ans d’inéligibilité soit infligée contre les édiles et a requis l’exécution provisoire de cette peine complémentaire.

L’état de Patrick Balkany « ne paraît pas compatible avec une détention ordinaire »

D’autre part, une expertise médicale de Patrick Balkany, 71 ans, demandée par la justice et dont le contenu a été révélé pendant son procès en appel pour blanchiment aggravé ce mardi conclut que son état « ne paraît pas compatible avec une détention ordinaire ». Patrick Balkany, régulièrement hospitalisé depuis mi-décembre, est « porteur de maladies sérieuses », notamment un « infarctus mésentérique », selon cet examen.


L’examen du maire de Levallois-Perret, a aussi conclu à une « dégradation manifeste de l’état général » du détenu, qui présente également un « état dépressif marqué ».