Caluire-et-Cuire : Il tue sa grand-mère et dissimule son corps, l’homme interpellé à Paris

Illustration. (photo Rémy Perrin/PhotoPQR/Maxppp)

Un jeune homme de 22 ans a été interpellé dans le Xe arrondissement de Paris dans la nuit de lundi à mardi. Accusé d’avoir tué sa grand-mère à Caluire-et-Cuire, dans la métropole de Lyon, et d’avoir dissimulé son corps, ce dernier est passé aux aveux.

L’affaire a débuté par le signalement à la police, ce samedi, de la disparition d’une femme âgée de 86 ans, qui vit dans un logement de la rue Jean-Moulin à Caluire-et-Cuire, près de Lyon. Les premières investigations n’ont rien donné. L’enquête s’est accélérée 48 heures plus tard avec le témoignage de l’ex-belle fille de l’octogénaire explique une source proche de l’enquête, confirmant une information du Progrès.

Cette dernière a évoqué la relation conflictuelle entre cette femme âgée et son petit-fils qu’elle héberge, précisant qu’elle n’avait aucune nouvelle du jeune homme de 22 ans. Des recherches plus approfondies ont été réalisées dans le logement de l’octogénaire lundi, par les enquêteurs de la sûreté départementale. Des traces de sang qui avaient été nettoyées ont été détectées et l’enquête s’est orientée vers le petit-fils introuvable. « Des témoins ont raconté l’avoir vu en train de sortir des sacs du logement », détaille cette source.

Interpellé par la BAC 75N

L’enquête a été requalifiée par le parquet en « enlèvement, séquestration et extorsion ». Les policiers ont retrouvé sans tarder la trace du suspect de 22 ans par l’intermédiaire d’un travail de téléphonie. Celui-ci se trouvait à Paris, dans le Xe arrondissement.

Alertés, les policiers de la brigade anticriminalité parisienne de nuit (BAC 75N) ont mis en place un dispositif. Le jeune homme a été interpellé à 02h40 alors qu’il sortait de l’endroit où il avait visiblement prévu de passer la nuit. Placé en garde à vue, il est passé aux aveux. « Il a admis qu’il avait noyé sa grand-mère avant de transporter son corps dans un bois, à Caluire-et-Cuire », précise notre source. La dépouille de l’octogénaire a été retrouvée à l’endroit indiqué par le suspect. Une autopsie va être pratiquée.

Le jeune homme, qui était en possession du téléphone de la défunte lors de son interpellation, devrait être déféré dans les prochaines heures en vue de sa mise en examen. A-t-il prémédité son geste ? Ses motivations devront également être déterminées par la suite des investigations. Un conflit au sujet de l’héritage ainsi que de biens conservés à Paris seraient au centre de ce crime selon nos informations.