Coronavirus : «C’est inadmissible», SOS Médecins dénonce des agressions et des vols à répétition


Illustration. (AltoPress / Maxppp)

Cette fois-ci l’association SOS Médecins de Bordeaux tire la sonnette d’alarme, après une nouvelle agression de l’un de ses praticiens qui a été la cible de jets de projectiles.

C’est le fait de trop. « Un de nos médecins a été agressé dans l’exercice de ses fonctions. C’est inadmissible», dénonce la section bordelaise d’SOS Médecins, après l’agression dont a été victime un praticien dans la nuit de lundi à mardi.

Vers 1h45 du matin, alors qu’il intervenait pour une consultation dans la cité Chantecrit, dans le quartier des Chartrons à Bordeaux (Gironde), un médecin a reçu « des projectiles », relate l’association sur les réseaux sociaux.

Le médecin n’a pas été blessé et sa voiture n’a pas subi de dommages. Toutefois, le Dr Karl Moliexe, chargé de la communication d’SOS Médecins à Bordeaux évoque « un ras-le-bol car les incivilités se multiplient depuis le début de l’épidémie », rapporte 20 Minutes. Son confrère ciblé mardi devait déposer plainte ce jeudi.

Au moins deux autres plaintes déposées

« Nous avons eu quatre voitures vandalisées avec des vols de plaques. Les gens espèrent sûrement se déplacer plus facilement comme ça », ajoute le chargé de communication, qui précise qu’« au moins deux plaintes ont été déposées ».

Trois autres véhicules ont été fracturés depuis le début des mesures de confinement, selon 20 minutes, qui évoque de possibles vols de masques lors de ces actes de vandalisme.