Coronavirus : Le cap des 200 cas confirmés a été franchi en France


Illustration. (Shutterstock)

Ce mardi, la France a passé la barre des 200 cas confirmés de malades infectés par le nouveau coronavirus Covid-19, passant de 191 à 204, selon le dernier bilan publié par Santé Publique France.


Douze des treize régions métropolitaines comportent au moins un cas. Seule la Corse n’en compte aucun actuellement, a précisé le bilan actualisé.

L’Oise, le Morbihan et une commune de Haute-Savoie sont les trois importants foyers de propagation du nouveau coronavirus. La France se prépare à l’intensification d’une épidémie qui a causé trois morts pour l’instant.

« Nous ne sommes pas en épidémie, nous faisons face à une menace épidémique qui se rapproche et nous anticipons la situation », a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran, ce mardi sur BFMTV.

4 nouveaux cas de coronavirus en Haute-Savoie

36 personnes sont actuellement contaminées en Auvergne-Rhône-Alpes, a annoncé l’Agence régionale de Santé (ARS) d’Auvergne-Rhône-Alpes, ce mardi. Elle précise : « 29 cas en Haute-Savoie – 4 de plus depuis lundi dont 3 sont liées au cluster de la Balme-de-Sillingy -, 4 dans le Rhône et 3 dans l’Ain. Ces patients sont hospitalisés au Centre hospitalier d’Annecy, au Centre hospitalier de Chambéry et à la Croix Rousse à Lyon et pour deux d’entre eux, en dehors de la région ».


Deux premiers cas à Marseille, et dans le Gard

La personne atteinte du Covid-19 à Marseille est une femme, actuellement hospitalisée, a annoncé ce mardi l’ARS de la région Paca, dans un communiqué de presse. Il s’agit de la conjointe d’un médecin qui a récemment séjourné à la station de ski de Montgenèvre (Hautes-Alpes).

Un premier cas a également été confirmé dans le Gard. « Ce patient est pris en charge par le CHU de Nîmes », a indiqué l’ARS de la région Occitanie. Il s’agit d’un retraité de 70 ans, habitant de Boisset-et-Gaujac, commune située au pied des Cévennes et au sud d’Alès, dont l’état ne présente pas de signe de gravité, selon les autorités.

Une enquête sur la hausse du prix des gels hydroalcooliques

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, dénonce les hausses des tarifs des gels hydroalcooliques et des masques respiratoires. Il a annoncé le lancement d’une enquête sur les prix dans les commerces physiques et en ligne. Les investigations seront menées par la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF).