Coronavirus : Le gouvernement italien place l’ensemble du pays en quarantaine


Le Président du conseil des ministres Giuseppe Conte. (photo Alexandros Michailidis / Shutterstock)

Le gouvernement italien a décidé d’élargir la mise en quarantaine déjà en place dans certaines régions du pays, à tout le territoire ce lundi soir.

Le président du Conseil italien Giuseppe Conte a ordonné d’« éviter les déplacements dans toute l’Italie », et a interdit tout rassemblement ou manifestation à partir de mardi matin.

Près de 60 millions d’habitants ne pourront désormais se déplacer qu’uniquement pour des raisons professionnelles ou de santé, et l’ensemble des établissements scolaires vont être fermés jusqu’au 3 avril. De plus, le championnat de football est suspendu, ce qui inclut l’ensemble des matchs de Serie A.

Plus tôt ce lundi, les autorités italiennes avaient annoncé la fermeture de toutes les stations de ski du pays.

Un formulaire à remplir pour pouvoir se déplacer

Pour pouvoir effectuer des déplacements hors d’Italie ou d’une commune à une autre, les habitants devront remplir un formulaire annonce le gouvernement.


Plusieurs régions du nord de l’Italie avaient été placées en quarantaine ce dimanche matin. Le gouvernement a donc décidé d’aller plus loin face à l’augmentation des morts et des cas confirmés de Covid-19.

Des hôpitaux débordés

Dans un interview donné lundi au quotidien italien Corriere della Sera, le docteur Christian Salaroli, anesthésiste-réanimateur à l’hôpital Jean-XXIII de Bergame en Lombardie, a expliqué que les médecins italiens doivent aujourd’hui choisir qui soigner « en fonction de l’âge et de l’état de santé, comme dans les situations de guerre ». « Dire qu’on ne meurt pas du coronavirus est un mensonge qui me remplit d’amertume », a-t-il ajouté.

« Comme il y a malheureusement une disproportion entre les ressources hospitalières, les lits en réanimation et les malades en stade critique, tout le monde ne peut pas être intubé », a détaillé le médecin.

« On décide en fonction de l’âge et l’état de santé. Si une personne entre 80 et 95 ans a une grave insuffisance respiratoire, il est vraisemblable qu’on ne poursuivra pas. Si elle a une insuffisance multi-organique, de plus de deux ou trois organes vitaux, cela signifie que son taux de mortalité est de 100%. C’est perdu », poursuit-il, ajoutant qu’il « se peut qu’un chef de service ou un jeune médecin à peine arrivé doive, au petit matin, décider du sort d’un être humain ».

463 morts et 7985 cas

Le nouveau bilan du Covid-19 en Italie ce lundi soir a fait état de 97 décès supplémentaires. 463 personnes contaminées sont décédées dans le pays, à ce stade. En outre, 1598 cas ont été détectés, soit un total de 7985 cas.