Coronavirus : Nouveau bilan de 127 morts en France et 5400 cas confirmés


Illustration. (shutterstock)

Le nouveau bilan du coronavirus en France fait état de 127 patients décédés, soit 36 de plus que la veille. Au total, 5400 cas ont été confirmés.


Le ministre de la Santé Olivier Véran vient d’annoncer dans un communiqué un nouveau bilan de 120 personnes décédées, après avoir été contaminées par le Covid-19. Mais selon Santé Publique France, le bilan est de 127 morts.

Par ailleurs, 5423 cas ont été confirmés dans le pays, soit 924 de plus en 24 heures.

A noter que les tests de dépistages sont effectués uniquement sur les patients présentant d’importants symptômes ou qui sont dans un état alarmant.

400 malades en réanimation, la moitié a moins de 60 ans

De plus, 400 patients se trouvent actuellement en service de réanimation. Olivier Véran a précisé que la moitié des patients se trouvant dans ces services ont moins de 60 ans pour 50% d’entre eux.


« Je demanderai au conseil scientifique en toute transparence de me rendre des conclusions pour la tenue du 2e tour en fonction de l’évolution de la situation sanitaire dans le pays », a déclaré le ministre de la Santé sur le plateau de France 2 ce dimanche soir.

« On va avoir beaucoup de malades et de morts »

Interrogé sur le plateau de TF1, Philippe Juvin, le chef du service des urgences de l’hôpital Georges-Pompidou à Paris et maire LR de La Garenne-Colombes, a demandé des décisions fortes au gouvernement : « Je ne vous aurais pas dis ça il y a trois jours. J’ai l’impression, collectivement, que nous sous-estimons la menace (…) Je suis pour un confinement total, à l’italienne. On va avoir beaucoup de malades et de morts. Confinez les gens ».

« Plus de 50% des malades sont asymptomatiques », a-t-il rapporté avant d’ajouter à l’attention des Français : « Je vous en prie, je vous en conjure : restez chez vous ! »

« Nous prendrons les mesures nécessaires en toute transparence » indique Édouard Philippe

Lors d’une allocution ce dimanche soir, le Premier ministre Édouard Philippe a déclaré que des mesures seraient prises « en toute transparence » : « Le taux d’abstention témoigne de l’inquiétude grandissante de nos concitoyens. C’est en prenant en compte l’avis des autorités sanitaires que nous nous organiserons pour le second tour (…) Je consulterai le comité scientifique puis les forces politiques. Nous prendrons les mesures nécessaires en toute transparence ».