Coronavirus : Une étude recommande de respecter 10 mètres entre chaque joggeur pour éviter toute transmission


Illustration. (Adobe Stock)

Une étude scientifique belgo-néerlandaise publiée ce mercredi, montre qu’il est nécessaire qu’une distance d’au moins 10 mètres entre chaque joggeur, soit établie pour éviter tout risque de transmission.

Il est interdit de faire du sport en extérieur, et notamment du footing, en Île-de-France depuis ce mercredi 8 avril. La maire de Paris Anne Hidalgo a justifié cette mesure mise en place en accord avec la préfecture de police de Paris, par le fait que les joggeurs sortiraient quand il y aura « moins de monde dans la rue ».

Cela semble à l’inverse avoir créé un effet inverse, de regroupement de sportifs, avant 10 heures et après 19 heures, comme le montrent les images de plusieurs journalistes.

« Le jogging n’est pas une activité essentielle »

« La question n’est pas la liberté individuelle mais c’est aussi le fait de mettre les autres en danger, des personnes à risque notamment, comme une personne âgée qui irait faire ses courses avant 10 heures par exemple », a réagi auprès du Parisien, le Dr Emmanuel Loeb, président du syndicat Jeunes médecins. Le praticien milite pour l’interdiction pure et simple du footing. « Le jogging n’est pas une activité essentielle », insiste-t-il. « Il existe beaucoup d’alternatives possibles pour faire du sport chez soi ».

 

Une étude scientifique belgo-néerlandaise met également en garde contre les risques de contaminations durant les activités sportives en extérieur. La distance de un à deux mètres entre chaque joggeur, évoquées jusqu’ici, serait tout simplement inefficace selon cette étude.

Les scientifiques qui ont mené ces recherches préconisent une distance d’au moins 10 mètres entre chaque personne faisant son footing, pour éviter tout risque de transmission, mais également de 4 à 5 mètres pour « des personnes se déplaçant dans la même direction, sur une ligne droite ».

Des travaux basés sur les particules de salive de sportifs durant des courses entre 4 et 14 km/h et à partir de différentes positions, qu’ils soient l’un à côté de l’autre ou l’un derrière l’autre notamment.