Creuse : Il plante un coupe-papier dans le thorax de son ami et manque de le tuer, un homme de 24 ans écroué


Illustration. (photo Twitter / @sdis_06)

La soirée entre copains a viré au cauchemar le week-end dernier, dans une habitation de Guéret (Creuse). L’un des convives se serait emparé d’un coupe-papier qu’il aurait planté dans le cœur de son ami.

Alors que la soirée promettait d’être agréable, trois amis âgés d’une vingtaine d’années qui s’étaient réunis chez l’un d’eux, habitant sur le boulevard Armand-Guillaumin à Guéret, ont vécu l’impensable dans la nuit de samedi à dimanche. Les jeunes gens ont consommé de la drogue et l’alcool coulait à flots, a confié à La Montagne le procureur de la République de Limoges, Jean-Philippe Rivaud.

Dimanche très tôt dans la matinée, la petite réunion a basculé dans l’horreur. L’un des jeunes se serait emparé d’un coupe-papier qu’il aurait planté dans la poitrine de l’un de ses amis. Touché en plein cœur, ce dernier s’est effondré. Les secours ont immédiatement été alertés et sont très vite intervenus.

La victime a été conduite au CHU de Limoges dans un état désespéré. « Un des ventricules du cœur est touché et le garçon a été placé dans un coma artificiel. Son pronostic vital était très, très engagé » a précisé le parquet.

Le principal suspect reconnaît les faits en garde à vue

Dans le même temps, le principal suspect a été interpellé sur place. Il s’agit d’un jeune homme de 24 ans, déjà condamné pour des faits de violences. Son alcoolémie était très élevée. Durant sa garde à vue, il a reconnu avoir porté le coup de coupe-papier à la victime, précisant qu’il n’avait pas la volonté de tuer.


Le mis en cause a été déferré au parquet au terme de sa garde à vue, ce mardi matin. Une information judiciaire pour « tentative d’homicide volontaire » et « usage de stupéfiants » a été ouverte et confiée au pôle criminel de Limoges. Le suspect a été mis en examen puis placé en détention provisoire.

La victime a repris connaissance ce même jour, a pu être auditionnée et a déposé plainte. Les investigations se poursuivent pour faire toute la lumière sur ces faits.