Des policiers attaqués par un homme armé d’une barre de fer à Paris : trois sont blessés, l’un grièvement


Plusieurs policiers ont été violemment attaqués dans le parc de Choisy ce mercredi après-midi. (capture écran Google)

Au moins trois policiers ont été blessés ce mercredi après-midi lors d’une intervention dans le parc de Choisy à Paris, par un homme armé d’une barre de fer. Ce dernier a été neutralisé par balle.

INFO ACTU17. Un homme armé d’une barre de fer ou d’une barre à mine a violemment attaqué un équipage de « police secours » ce mercredi après-midi 15h30, dans le parc de Choisy à Paris (XIIIe). L’un des fonctionnaires a ouvert le feu pour neutraliser l’agresseur qui est dans un état critique. Ce dernier qui serait un sans domicile fixe, a été pris en charge par le SAMU et évacué à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Trois des quatre policiers ont été blessés lors de cette violente agression, l’un grièvement à une main, selon nos informations. Ses jours ne sont pas en danger. Les deux autres victimes ont été frappées au niveau de la tête notamment.

Les forces de l’ordre avaient été initialement appelées pour un individu suspect qui se masturbait dans le parc indique une source policière. Ce dernier était caché dans un local. Les policiers auraient été violemment attaqués au moment où ils ouvraient la porte de ce local.

Une enquête ouverte pour tentative d’homicide

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique. Les policiers du 3ème District de police judiciaire (DPJ) de la préfecture de police ont été chargés de mener les investigations.

En outre, l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie comme l’exige la procédure lorsqu’un policier fait usage de son arme de service.

Un « déchainement de violences »

« Les événements tragiques survenus ce mercredi après-midi et il y a peu, au Mans, nous rappellent la complexité et la dangerosité du métier de policier », réagit Loïc Walder, délégué en charge de la communication pour le syndicat UNSA Police, qui tient à apporter son soutien à ses collègues touchés par ce « déchainement de violences ».

« Il est plus que nécessaire pour le ministère de l’Intérieur de tout faire pour assurer la sécurité des policiers du quotidien face à cette montée inquiétante des violences envers les forces de l’ordre », a-t-il ajouté.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est justement exprimé au sujet de cette cette affaire, sur Twitter : « Je me tiens informé de l’état de santé des trois policiers blessés en service lors d’une intervention de police secours à Paris. Je leur adresse tout mon soutien ainsi qu’à leurs collègues et à leurs proches ».