Dijon : Une femme frappée à coups de marteau à la tête par son ex-compagnon, en pleine rue


Illustration Actu17 ©

Un homme âgé de 59 ans a été mis en examen puis placé en détention provisoire ce mardi à Dijon (Côte-d’Or). Il est accusé d’avoir attaqué son ex-compagne à coups de marteau, la blessant grièvement.


INFO ACTU17. L’attaque a été particulièrement violente et l’intervention de deux témoins a probablement permis à cette femme d’avoir la vie sauve. Les faits se sont déroulés ce dimanche sur un parking de la rue des Valendons à Dijon.

Les policiers ont été alertés qu’une femme venait d’être frappée à coups de marteau par un individu qui a pris la fuite. Une fois sur place et alors que la victime était prise en charge par les secours, les policiers ont interrogé deux témoins de cette agression.

Ils tentent de maîtriser l’agresseur

Ces derniers ont raconté qu’un individu avait porté plusieurs violents coups de marteau à une femme et qu’ils étaient intervenus pour arrêter l’agresseur. Malgré leur action, ce dernier est parvenu à frapper une nouvelle fois la victime avec son marteau.

Il a ensuite jeté son arme par destination en direction des témoins et a pris la fuite à bord d’un véhicule. L’un des témoins a alors brisé la vitre avant droite de la voiture pour tenter de se saisir des clefs, en vain.


Plusieurs fractures du crâne

La victime âgée de 55 ans présentait des plaies saignantes à la tête mais également au visage, sur le torse et sur le haut du corps. Elle a été transportée par les sapeurs-pompiers à l’hôpital. Les médecins ont diagnostiqué trois fractures au niveau du crâne et une Incapacité totale de travail de 21 jours lui a été attribuée. Une nouvelle évaluation de cette ITT sera réalisée ultérieurement, l’état de santé de cette femme pouvant se dégrader ou être à l’origine de complications ou de séquelles.

La quinquagénaire a pu être entendue par les policiers de la sûreté départementale qui ont été chargés de l’enquête. Cette dernière leur a indiqué que l’agresseur n’était autre que son ex-compagnon de 59 ans et qu’elle ne se souvenait qu’en partie du moment où elle a été frappée.

Il reconnaît partiellement les faits

L’homme a été interpellé à son domicile ce lundi matin et a été placé en garde à vue. Face aux enquêteurs, il a partiellement reconnu les faits, minimisant les coups de marteau portés à la victime. Dans le même temps, un travail de téléphonie réalisé par les policiers a permis de déterminer que le mis en cause se trouvait sur les lieux, au moment de la violente attaque.

Déféré au parquet ce mardi, l’agresseur présumé qui était déjà connu des services de police, a été mis en examen et placé en détention provisoire.