Disparition d’Estelle Mouzin : L’alibi de Michel Fourniret contredit par son ex-femme Monique Olivier


Estelle Mouzin a disparu le 9 janvier 2003. (photo © Benoit TESSIER/MAXPPP)

Le tueur en série Michel Fourniret avait été un temps dans le viseur des enquêteurs suite à la disparition de la petite Estelle Mouzin, alors âgée de 9 ans. L’ex-femme du suspect Monique Olivier, a contredit son alibi ce jeudi, devant une juge d’instruction parisienne.

Nouveau rebondissement dans l’affaire de la disparition d’Estelle Mouzin. Monique Olivier, 71 ans, a contredit ce jeudi l’alibi de Michel Fourniret. Le tueur en série avait jusqu’ici affirmé avoir passé un appel à son fils Jean-Christophe pour son anniversaire alors qu’il se trouvait à Sart-Curstinne (Belgique), le jour de la disparition d’Estelle Mouzin, le 9 janvier 2003.

Convoquée ce jeudi à 13h30 à Paris devant une juge d’instruction, son ex-femme Monique Olivier l’a contredit, affirmant qu’il lui avait demandé de passer cet appel. Monique Olivier a confirmé par ailleurs devant la juge qu’Estelle Mouzin était parfaitement le type de cible qui intéressait Michel Fourniret.

Monique Olivier a été placée sous le statut de témoin assisté mais n’est toutefois pas considérée comme complice dans cette affaire.

Estelle Mouzin était âgée de 9 ans lorsqu’elle a disparu le 9 janvier 2003 alors qu’elle rentrait de l’école à Guermantes (Seine-et-Marne), village situé à 250 km de Sart-Custinne. Son corps n’a jamais été retrouvé et les investigations n’ont pas permis d’en savoir plus sur sa disparition.