Essonne : 2 jeunes hommes mis en examen pour avoir poignardé un lycéen de 16 ans


Illustration. (Jose Hernandez Camera 51 / Shutterstock)

Deux jeunes hommes âgés de 20 et 21 ans ont été mis en examen ce mardi soir pour « tentative d’assassinat » et placé en détention provisoire. Ils sont accusés d’avoir poignardé un élève de 16 ans dans le lycée polyvalent Alexandre Denis de Cerny (Essonne), mercredi 9 octobre. Ce dernier est toujours dans un état jugé « sérieux ».

Un lycéen âgé de 16 ans a été poignardé et grièvement blessé mercredi dernier, dans le lycée polyvalent Alexandre Denis à Cerny. Ce dernier qui est interne, a reçu des coups de couteau au niveau du cœur et du flanc, qui lui ont perforé un poumon relate France Bleu. Les deux suspects s’étaient rendus à la police peu après les faits.

De son côté, la victime qui a été retrouvée grièvement blessée dans la cour de l’établissement, a été évacuée à l’hôpital alors que son pronostic vital était à ce moment là engagé. Le jeune homme a été opéré le lendemain à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne). Il est toujours hospitalisé dans un état « sérieux ».

Les agresseurs présumés expliquent s’être trompés de cible

Face aux enquêteurs durant leur garde à vue, les deux suspects ont expliqué qu’ils étaient entrés dans le lycée pour chercher un lycéen qui avait eu un échange sur internet avec une mineure de 13 ans, qui est la sœur de l’un des agresseurs présumés. A ce stade, l’enquête n’a démontré aucun fait de harcèlement.

Les deux suspects ont fait part d’une « méprise », expliquant que le lycéen poignardé n’était en fait pas celui qu’ils avaient identifié comme étant l’auteur de ce « harcèlement ».


De plus, leur version des faits n’est pas la même : l’un explique avoir porté des coups de couteau « de manière involontaire » tandis que le second explique qu’il était bien présent mais qu’il n’avait aucune intention.

Déjà connus de la police et de la justice

L’un des deux mis en cause est déjà bien connu de la justice, puisqu’il a déjà été condamné à deux reprises pour trafic de stupéfiant, ainsi que pour des faits de violences dans un établissement scolaire. Il faisait d’ailleurs l’objet d’une mesure de mise à l’épreuve au moment des faits. Le deuxième mis en cause a quant à lui déjà été interpellé pour outrages et rébellion.

Les parents de la victime vont déposer plainte contre X

D’autre part, la famille de la victime a décidé de déposer plainte contre X pour « manquement aux règles de sécurité ». Elle estime en effet que le lycée n’a pris aucune mesure de sécurité pour « filtrer » les entrées de l’établissement.

Depuis la rentrée, deux intrusions ont été recensées et communiquées à l’administration du lycée via « le registre spécial de signalement d’un danger grave et imminent » explique le média. Malgré cela, aucune mesure de sécurité n’avait été prise.