Essonne : Attaqués avec des engins pyrotechniques, les policiers ouvrent le feu à Grigny


Illustration Actu17 ©

Un fonctionnaire de police a été grièvement blessé et brûlé à un bras par des tirs de mortiers d’artifice.

De très violents affrontements ont eu lieu ce dimanche vers 13 heures dans le quartier de la Grande Borne, à Grigny (Essonne). Des individus ont attaqué des policiers venus procéder à une interpellation.

Les policiers tirent à plusieurs reprises

Ils ont été la cible de plusieurs tirs de mortiers d’artifice et ont dû riposter à plusieurs reprises avec leurs armes de service. Au moins huit coups de feu auraient été nécessaires pour qu’ils puissent se mettre à l’abri, révèle LCI. Ils n’ont pas fait de blessé.

Une voiture abandonnée chargée de drogue

Tout a débuté après un refus d’obtempérer aux injonctions d’un équipage de Police-secours. Le véhicule en fuite a été poursuivi jusqu’à ce qu’il soit découvert abandonné dans la rue Renoir.

Lorsqu’ils se sont rapprochés de la voiture, chargée de stupéfiants, les trois policiers ont été visés par des tirs de mortiers d’artifice.

Un policier grièvement blessé

Un fonctionnaire de police a été brûlé au bras droit et il est « atteint de surdité », a annoncé la Police Nationale, précisant qu’il « reste très choqué ».

Les enquêteurs de la Sûreté départementale de l’Essonne sont chargés des investigations.

Des scènes d’émeutes similaires en juillet dernier

Déjà au mois de juillet dernier, pompiers et policiers avaient été attaqués selon la même méthode. La veille de la fête nationale, deux policiers avaient été blessés au niveau des mains durant une intervention. Les violences avaient duré un peu plus d’une heure et aucun des assaillants n’avait pu être interpellé le soir-même.