Essonne : Le maire de Lisses tombe en plein guet-apens et filme la scène


Le maire de Lisses en Essonne a été agressé en se rendant sur les lieux d'un incendie. Il a filmé la scène, ce lundi 4 avril 2020. (capture vidéo DR)

Le maire de Lisses, Thierry Lafon, a été victime d’une agression ce lundi soir. Il a filmé la scène durant laquelle il a été visé avec des projectiles lancés par un groupe d’individus au visage dissimulé.

Le maire de Lisses (Essonne), Thierry Lafon, a été la cible de jets de projectiles lorsqu’il s’est approché d’un feu de poubelle sur sa commune, ce lundi vers 18h30. Il a fait face à un groupe d’individus au visage dissimulé, qui l’ont pris pour cible avec des pierres et des objets en verre, rapporte Le Parisien.

C’est la présence de fumée, aperçue à l’extérieur alors qu’il était en réunion, qui l’a poussé à aller voir de plus près ce qui se tramait. Craignant un incendie grave, il a pris sa voiture et s’est déplacé jusqu’au lieu du sinistre. Arrivé aux abords de la salle Gérard-Philippe, il a constaté qu’il s’agissait d’un incendie volontaire de poubelle.

Accueilli sous des jets de projectiles

Son intervention semble avoir gêné un groupe d’individus qui se trouvait sur place malgré le confinement en vigueur. Les suspects, au visage dissimulé et vêtus de noir, l’ont pris pour cible avec des jets de pierres et de pots en verre. Le maire n’a pas hésité à filmer ses agresseurs, tout en esquivant les projectiles. Il n’a pas été blessé, mais sa voiture de fonction a été dégradée.

 


« Je suis descendu de ma voiture. Lorsqu’ils m’ont vu, ils m’ont aussitôt jeté des galets et des bouteilles en verre » a témoigné l’élu auprès du quotidien francilien. Sur la séquence qui dure quelques secondes, on peut voir qu’une pluie de projectiles s’abat sur lui, avant que la vidéo ne se coupe alors qu’un agresseur s’avance avec une bouteille à la main.

L’édile avait pris soin, au préalable, de retirer son macaron d’élu pour ne pas envenimer la situation, mais cela n’a pas suffit. D’après lui toutefois, il n’a pas été reconnu.

Les assaillants attaquent les gendarmes

Alertés entre-temps, les gendarmes et les pompiers sont intervenus. Mais lorsque le premier véhicule de gendarmerie est arrivé, au lieu de s’enfuir, les assaillants ont chargé les militaires, confie Thierry Lafon. Ceux-ci ont été contraints de faire demi-tour et se mettre à l’abri en attendant des renforts, qui les ont finalement dispersés.

De nombreux objets en verre et des galets se trouvaient sur le sol, a indiqué le maire, qui n’a pas de doute sur le caractère préparé du méfait, le qualifiant de guet-apens. En témoigne le stock de pierres, que l’on peut voir sur la vidéo, prêtes à être lancées sur les intervenants.

41 gendarmes mobilisés au total

Thierry Lafon devait déposer plainte au nom de la municipalité, ce mardi, pour l’incendie volontaire et les dégradations sur sa voiture de fonction. Un véhicule de la gendarmerie a aussi reçu des projectiles, mais aucun blessé n’est à déplorer.

Cette intervention a mobilisé pas moins de 41 gendarmes : des militaires provenant d’Evry-Courcouronnes, commune voisine, mais aussi des gendarmes mobiles. Aucune interpellation n’a eu lieu.