Essonne : Les policiers agressés par une cinquantaine d’individus alors qu’ils tentent d’arrêter un chauffard

Illustration Actu17 ©

Les policiers ont été agressés à Vigneux-sur-Seine (Essonne) dans le quartier de la Croix-Blanche ce mercredi soir, alors qu’il tentait de stopper un automobiliste refusant le contrôle. Une cinquantaine d’individus leur ont jeté des projectiles. Quatre jeunes individus ont été interpellés après l’arrivée de renforts.

Une patrouille de la brigade anticriminalité (BAC) a repéré vers 20h30 un conducteur au volant d’une Smart qui circulait à vive allure, et a décidé de le contrôle. L’homme refuse et accélère en direction du quartier de la Croix-Blanche. Voyant ce qui est en train de se passer, plusieurs groupes d’individus mettent des containers poubelle en travers de la route pour empêcher les policiers de poursuivre le fuyard, et leur jettent des projectiles.

Le chauffard en profite pour prendre la fuite. Les policiers continuent à recevoir des projectiles et demandent du renfort. Au total, une cinquantaine d’individus font face aux forces de l’ordre. Trois d’entre eux ont été interpellés durant les violences. Deux sont âgés de 20 ans, le troisième, bien connu de la police, à 18 ans. Ils ont été placés en garde à vue.

La voiture du fuyard a été retrouvée vide de tout occupant dans l’allée Maxime-Petit. Durant cette intervention, les policiers sont tombés sur un adolescent de 16 ans qui circulait… sur un scooter volé. Il a été placé en garde à vue à son tour. Deux véhicules de police ont été dégradés et ont eu des vitres brisées suite aux jets des nombreux projectiles. Deux policiers ont déposé plainte et une enquête a été ouverte.

Un homme refusant le contrôle interpellé à Palaiseau

Vers 22 heures sur la commune de Palaiseau, les forces de l’ordre ont également interpellé un automobiliste de 19 ans. Les policiers se rendaient au départ sur une intervention pour un différend dans la rue Louise-Bruneau, lorsque le conducteur a frôlé les fonctionnaires. Il aurait ensuite fait demi-tour mais a refusé de se soumettre au contrôle, heurtant l’un des agents.

La situation a dégénéré et l’homme a été interpellé notamment pour outrages et rébellion. Il a été placé en garde à vue et les policiers ont déposé plainte.