Essonne : Nouvelle nuit de violences urbaines à Corbeil-Essonnes, Évry et Grigny


Illustration. (photo Jose Hernandez Camera 51/shutterstock)

Quatrième nuit de violences urbaines dans le secteur de Corbeil-Essonnes. Les policiers ont été agressés aux mortiers d’artifice et visés par des jets de projectiles dans plusieurs communes. Près de vingt-cinq containers poubelles ont été incendiés, notamment dans le but d’attirer les forces de l’ordre dans des guet-apens.

Pas de retour au calme dans l’Essonne. Les policiers et les sapeurs-pompiers sont intervenus une nouvelle fois pour des violences urbaines et des incendies dans la nuit de dimanche à lundi, notamment à Corbeil-Essonnes. Entre 21h30 et 00h15, ils se sont rendus à une dizaine de reprises dans la cité des Tarterêts mais également dans le quartier Montconseil et dans celui de La Nacelle, suite à l’incendie d’une quinzaine de conteneurs poubelles au total. Plusieurs véhicules de CRS ont été envoyés en renfort pour sécuriser le travail des sapeurs-pompiers.

Dans le même temps, les forces de l’ordre ont été attirées dans un guet-apens à Evry, dans le quartier des Pyramides. Des conteneurs poubelles avaient été placés en travers de la route et incendiés, notamment sur la place Jules-Vallès. Dès leur arrivée, les policiers ont été la cible de tirs de mortiers d’artifice et de jets de projectiles. Des moyens lacrymogènes et des tirs de lanceurs de balle de défense (LBD) ont été nécessaires pour disperser les agresseurs.

Plus tard dans la nuit, vers 2 heures du matin, les policiers sont intervenus à Grigny 2. Là encore, des conteneurs poubelles ont été incendiés. Les agresseurs avaient préparé des mortiers d’artifice et de nombreux projectiles, qui ont été utilisés au moment où les policiers sont arrivés. Le calme n’est revenu que vers 03h30 dans le département. Il n’y a pas de blessé à déplorer et aucun suspect n’a pu être interpellé.

Une double interpellation au départ des violences ?

Durant les trois nuits précédentes, les policiers ont également été visés par des jets de cocktails Molotov et de boules de pétanques. Ces violences urbaines feraient suite à l’interpellation de deux frères dont l’un se livrait à du rodéo sauvage à motocross, jeudi.

Ce lundi en fin d’après-midi, des violences urbaines étaient de nouveau en cours aux Tarterêts. Le journaliste Clément Lanot a diffusé des images montrant les policiers en pleine intervention.