Essonne : Une femme et son amant écroués pour avoir tué et enterré le mari en forêt

Illustration. (shutterstock)

Une femme et son amant sont accusés d’avoir tué le mari de cette dernière dans l’Essonne, avant d’enterrer son corps dans la forêt de Marcoussis. La dépouille de cet homme de 47 ans a été retrouvée ce vendredi. Les deux amants ont été mis en examen et écroués. Ce samedi, le suspect de 32 ans a été retrouvé pendu dans sa cellule de Fleury-Mérogis.

Une femme et son amant de 32 ans ont été mis en examen pour assassinat avant d’être placés en détention provisoire, dix jours après la disparition d’un chef d’entreprise de l’Essonne raconte Le Parisien. Le corps du défunt qui avait 47 ans, et qui était le mari de cette femme, a été retrouvé enterré dans la forêt de Marcoussis ce vendredi, lors de recherches effectuées par les gendarmes. Le couple était en instance de divorce. Lui était le dirigeant d’une entreprise d’informatique et gagnait bien sa vie, tandis qu’elle, enchaînait les petits boulots au salaire modeste. La séparation a viré à l’horreur et à l’assassinat.

C’est la sœur du quadragénaire qui s’est inquiétée de ne plus avoir de ses nouvelles depuis deux jours, alors qu’il en donnait régulièrement. Le 6 décembre dernier, elle a contacté les gendarmes de la brigade de Nozay. Lors des premières constatations, les militaires ont observé que rien ne manquait dans la maison de ce chef d’entreprise, ni ses vêtements, ni sa voiture. Une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte par le parquet d’Évry. C’est ensuite une information judiciaire pour enlèvement et séquestration qui a été ouverte, le 10 décembre indique le quotidien francilien.

Les deux amants s’accusent mutuellement

Le chef d’entreprise n’avait aucune raison de disparaître soudainement. Des traces de sang ont été découvertes par les enquêteurs de la section de recherches (SR) de Paris, à son domicile situé non loin de Linas. Son épouse a été placée en garde à vue le 13 décembre, avant de passer aux aveux. Elle a admis que son mari avait été tué et qu’elle était présente au moment des faits, mais a accusé son amant d’être l’auteur du crime. La victime aurait été étranglée. L’homme de 32 ans a été placé en garde à vue à son tour. Il a d’abord nié avoir un lien avec la disparition du quadragénaire. Mais face aux éléments le mettant en cause, le suspect a reconnu qu’il était présent au moment du meurtre, accusant l’épouse.

Le corps du défunt a été retrouvé vendredi, enterré sous quelques centimètres de terre dans la forêt de Marcoussis, après 48 heures de fouilles. Une autopsie et des examens permettront de confirmer qu’il s’agit bien du corps du chef d’entreprise, ainsi que d’en savoir plus sur les circonstances de sa mort.

Le suspect retrouvé mort dans sa cellule de prison

Ce samedi vers midi, le suspect de 32 ans a été retrouvé mort, pendu dans sa cellule de la prison de Fleury-Mérogis. Une enquête a été ouverte pour recherche des causes de la mort et confiée à la brigade de gendarmerie de Bondoufle (Essonne).