États-Unis : Elle tente de recruter un tueur à gage… sur un site parodique, et finit en prison


Wendy Wein a tenté de recruter un tueur à gage pour faire assassiner son ex-mari. (photo Monroe County Jail, Michigan)

Une quinquagénaire qui souhaitait se débarrasser de son ex-mari a tenté de recruter un tueur à gage. En quelques clics, elle a trouvé un site internet qui indiquait pouvoir offrir ce service contre rémunération. Il s’agissait d’un site parodique.

Elle n’a pas su déceler le second degré du site internet. Wendy Wein, une habitante de South Rockwood dans le comté de Monroe au Michigan (États-Unis), voulait recruter un tueur à gage pour éliminer son ex-mari. En surfant sur internet vendredi dernier, cette femme de 51 ans est tombée sur un site qui affirmait proposer ce genre de service.

Ne doutant de rien, la quinquagénaire a rempli le formulaire de contact pour engager une personne prête à s’occuper de la basse besogne. Elle n’avait visiblement pas compris que le site « rentahitman.com » (loue un tueur à gage .com, ndlr) était parodique. Wendy Wein a accepté de payer plusieurs milliers de dollars, ainsi que les frais de déplacement de l’assassin.

La police reçoit un signalement du concepteur du site

Voyant que l’internaute était des plus sérieuses, l’administrateur du service en ligne a immédiatement alerté la police d’État. Les forces de l’ordre ont alors mis au point un stratagème pour procéder à l’interpellation de la commanditaire en flagrant délit.

Un rendez-vous a été fixé en début de semaine dans un parking de South Rockwood. « Nous avons utilisé un policier de l’État se faisant passer pour un tueur à gages », a déclaré le lieutenant Brian Oleksyk au média WXYZ Detroit.


Piégée par les enquêteurs

« Elle lui a proposé de le payer 5 000 dollars pour assassiner son ex-mari, qui vit dans un autre État, et lui a fourni un paiement initial pour les frais de voyage » a précisé le sergent Michael Peterson au Detroit Free Press. C’est à ce moment-là qu’elle a été interpellée.

Mardi, la quinquagénaire à la rancune tenace a été inculpée par le tribunal du premier district du comté de Monroe pour « sollicitation à commettre un meurtre » et « utilisation illégale d’un ordinateur pour faciliter un crime ». Depuis, Wendy Wein dort derrière les barreaux de la prison du comté. Sa caution a été fixée à 500 000 dollars. Les investigations se poursuivent en attendant son procès.

Plusieurs crimes déjoués, selon le concepteur du site

L’administrateur du site « rentahitman.com » a déclaré aux enquêteurs que depuis son lancement en 2005, il a déjà été contacté par des personnes désireuses de faire assassiner des tiers, de programmer des fusillades dans des écoles ou encore de faire enlever un bébé. Il affirme avoir, à chaque fois, fait un signalement aux forces de l’ordre.

Le site parodique « Rent a hitman » aurait permis de déjouer plusieurs crimes, selon son concepteur. (capture d’écran rentahitman.com)

« Il affirme que le site web a permis d’empêcher plus de 130 meurtres, car il renvoie toutes les demandes de tueurs à gages aux forces de l’ordre », a indiqué le sergent Peterson.

« Je suis très surpris que quelqu’un ait pensé que c’était un vrai site web où l’on pouvait vraiment faire ça », a confié le lieutenant Brian Oleksk.