Grigny : Poursuivis par la police, ils abandonnent leur voiture avec 4 enfants à l’intérieur, les policiers sont alors attaqués


Les policiers ont été pris pour cible à Grigny 2 dans la nuit de vendredi à samedi. (captures écran vidéo)

Les policiers ont de nouveau été pris pour cible dans l’Essonne dans le quartier de Grigny 2, à deux reprises.

De nouvelles scènes de violences ont éclaté dans le quartier de Grigny 2 dans la nuit de vendredi à samedi. Tout a commencé vers 22 heures à Grigny, lorsque les policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) ont ordonné au conducteur d’une voiture de s’arrêter afin de procéder à un contrôle. L’homme a refusé d’obtempérer et a accéléré. Une course-poursuite s’est engagée.

L’automobiliste a rapidement pris la direction du quartier de Grigny 2, avant de s’arrêter soudainement dans la rue Vlaminck. Deux hommes sont alors sortis du véhicule et ont disparu dans la cité. Les forces de l’ordre ont ensuite constaté que quatre mineurs, âgés de 11 à 15 ans avaient été abandonnés dans la voiture.

Les policiers les ont pris en charge. Dans le même temps, ils ont été la cible de tirs de mortiers d’artifice et de jets de projectiles. Ils ont répliqué par des tirs de lanceurs de balles de défense (LBD 40) et par des moyens lacrymogènes, avant de quitter les lieux.

Elle affirme ne pas savoir avec qui ses enfants étaient

Les quatre enfants ont été ramenés à leur mère plus tard dans la nuit. Elle a affirmé aux policiers qu’elle ne savait pas qui étaient les deux hommes dans la voiture, expliquant que ses enfants étaient allés acheter à manger. Quant à la voiture abandonnée, elle a été mise en fourrière.


Un peu plus tard, les forces de l’ordre ont été alertées que des conteneurs poubelles avaient été incendiés dans cette même cité. Une nouvelle fois, les policiers ont été la cible de tirs de mortiers et de jets de projectiles au cours de leur intervention. Une quinzaine de tirs de LBD ont été nécessaires pour ramener le calme, ainsi que des grenades lacrymogènes. Aucun policier n’a été blessé lors de cette nouvelle agression mais l’un de leurs véhicules a été endommagé. Une enquête a été ouverte.

Des images montrant les faits de la nuit dernière ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

Des situations similaires à Grigny 2 le week-end dernier

Déjà le week-end dernier à Grigny, les forces de l’ordre avaient été attaquées de la sorte. Un hélicoptère de la police avait également été contraint de faire demi-tour alors qu’il était visé par des tirs de mortiers.